LABROWAR - Jun 29

Vieillissement en fut bois, brasseries, et méthodes pour le brasseur amateur, on fait le point

La seule limite étant celle de la créativité, les tendances évoluent et nous voyons de plus en plus de bières faisant référence à un vieillissement en fut...

Bière vieillie en fût de chêne, fûts issus de Bourbon, de Rhum, ajout de copeaux, méthodes... On fait le point!

La tendance du vieillissement de la bière en fût n'est pas nouvelle, elle nous arrive de l’Amérique du nord avec toujours 5 days ago

La seule limite étant celle de la créativité, les tendances évoluent et nous voyons de plus en plus de bières faisant référence à un vieillissement en fut...

Bière vieillie en fût de chêne, fûts issus de Bourbon, de Rhum, ajout de copeaux, méthodes... On fait le point!

La tendance du vieillissement de la bière en fût n'est pas nouvelle, elle nous arrive de l’Amérique du nord avec toujours un peu de retard pour les européens...

On trouve donc des bières vieillies dans des fûts de vin, de spiritueux, Porto, Bourbon... tout est essayé étudié et travaillé.

Cette pratique arrivant en France pays du vin, on peut se douter qu'il y aura de beaux mariages, on imagine par exemple une stout vieillie en fut de sauternes, une Barley Wine en fut d'armagnac... Les possibilités sont nombreuses et certains mariages promettent d’être surprenants.

Quel style de bière pour un vieillissement en Fut?Tout les styles de bières se prêtent au vieillissement en fut, de la blanche très légère aux bières houblonnées en passant par les noires torréfiées ainsi que les plus fortes du type Barley Wine.Il n'y a pas de limite à la créativité, la palette de choix est énorme dans l'association du type de bière et d'essence de bois, la durée de vieillissement est aussi une variable intéressante.
--> Une sélection complète de bières Vieillies en fûts bois <--
BA, Oak Aged, Bourbon barrel... comment s'y retrouverVoici une petite liste de termes utilisés et quelques repères :
Barrel Aged : vieillit en futBA : abréviation de Barrel AgedOak : chêneFrench Oak : fûts de chêne issus de domaines viticoles français utilisés une ou plusieurs saisons et chene ayant principalement pour origine l'Allier, les Vosges ou Nevers.American Oak : fûts de chêne américain issus du Missouri, Kentucky, Pennsylvanie ou Ohio.European Oak : variétés de chênes issues de l'Est Europeen, Roumanie, Hongrie, Bulgarie et Russie.Acacia barrel : fut d’acaciaBourbon barrel : seconde vie d'un fut de bourbonRhum barrel : fut de rhumPorto, armagnac,... tout les fûts pouvant avoir une seconde vie et conférer des arômes spéciaux peuvent être utilisés.
Natural, Light, Medium et High Toasted : Correspond au degré de chauffe permettant de fixer les Douelles (planches) ensemble, et de conférer plus d’arômes au bois. ce degré de chauffe est souvent plus important aux US qu'en France.
Les arômes apportés par le bois :Parmi les principaux arômes apportés par une garde au contact du bois nous trouvons :
- La vanille (le chêne américain a souvent une teneur en vanilline plus élevé)- Le grillé (pain grillé)- Le Toasté- Le boisé- La noix de coco (chêne américain)- épices- la torréfaction (café, moka, chocolat)- Amande grillée ( chêne) - clou de girofle Envie de découvrir de très bonnes bières vieillies en fût? Voici une sélection de brasseries qui ont fait leurs preuves. (cliquez sur les images pour acceder a la selection)Gigantic Brewing Company


Une Brasserie Américaine (Portland) qui adore jouer avec le bois, à essayer d'urgence


Barrelhouse brewing company♦
Encore les US avec cette fois ci une jeune brasserie fondée en 2013 à Paso RoblesThe rare barrel♦La Californie est connue pour ses vins et c'est sans doute pourquoi cette brasserie propose des bières vieillies en fut mais seulement des Sour!Almanac Beer Company♦Encore de la Californie en canette, la croisée entre la craft américaine et les barrel aged
Epic Brewing Co♦Goose Island♦
On connait tous cette brasserie qui propose une IPA avec cette fameuse tête d'oie mais on connais moins ses cuvées plus confidentielles vieillies en fûts et qui se retrouvent très souvent dans le top Ratebeer de la catégorie Barrel Aged.
Une brasserie à surveiller car ses cuvées sont souvent très limitées.
La brasserie Goose Island et sa liste de bières disponibles 
en ce moment il y a une petite pépite la cuvée Halia 2017, une saison vieillie en fût de vin avec des pêches blanches.. 
--> Une sélection complète de bières Vieillies en fûts bois <--
Envie de brasser une bière et d'essayer le mariage avec le bois?

En tant que brasseur amateur, il m'est arrivé d'essayer la garde mariée au bois, sans fut... tout simplement avec des copeaux prévus à cet effet.

J'ai fait plusieurs essais sur des stout et barleys avec a chaque fois 2g/ litre avec des copeaux différents et le résultat est surprenant, le bois amène du corps, des arômes et de la complexité à la bière c'est une superbe expérience d'enrichir une recette déjà pratiquée avec ce profil boisé, je vous encourage à essayer!

Vous pouvez varier la quantité de 1 à 5 g par litre et la durée d'infusion pendant la garde.


Voici ma sélection de copeaux de qualité :

- Copeaux de Chêne francais - Natural Untoasted

- Copeaux de Chêne francais - Light Toasted

- Copeaux de Chêne US - Natural Untoasted

- Copeaux de Chêne US - Light Toasted

- Copeaux de Chêne US - Medium Toasted

- Copeaux de Chêne US - High Toasted

- Copeaux de Chêne - Medium Toasted

- Copeaux de Chêne - Cognac

- Copeaux d'Acacia - Medium Toasted

- Copeaux de Chêne - Bourbon

- Copeaux de Chêne - Sherry (oloroso)



5 days ago

AlphaBiere - Jun 11

Une pinte avec Yuva, brasseur chez Hespebay (SPB)

L’article Une pinte avec Yuva, brasseur chez Hespebay (SPB) est apparu en premier sur Alphabiere.

23 days ago
Temps de lecture : 7 minutes

 La brasserie Hespebay – Société Parisienne de Bière (SPB)  – est située à Groslay dans le 95.

 

Simon : Parle-nous de ton parcours, as-tu été brasseur amateur avant de devenir pro ?

 

Yuva : Oui, premier brassin dans un atelier découverte ici à Paris suivi de quelques brassins à la maison. Je brassais des AIPA et des Pale Ale principalement. C’est ce qui m’a ouvert l’esprit sur l’éventualité d’une reconversion professionnelle, je travaillais dans l’informatique. Suite à une nouvelle mésaventure j’ai décidé de tout arrêter, de prendre le temps de réfléchir et je suis parti en Angleterre. J’ai bu pas mal de bonnes bières, discuté avec des bartenders, fais un beer festival à Bristol et j’ai fini par me dire : c’est ce que j’ai envie de faire, le but étant à terme de sortir du salariat. A mon retour je me suis inscrit à la formation de brasseur.

 

S : Quelle formation de brasseur as-tu choisi ?

 

Y : J’ai fait celle de l’IFBM en 2019 à Nancy pour une raison de choix de dates. Je voulais m’inscrire à La Rochelle mais ça aurait impliqué de m’inscrire  à la session suivante de 2020 et je voulais pas attendre.

 

S : Quelles sont les différences entre Nancy et La Rochelle selon toi ?

 

Y : Celle de La Rochelle existe depuis plus longtemps et elle me semble plus académique, la formation est plus longue. Après elle délivre un DU (diplôme universitaire). Celle de Nancy il me semble que c’est une simple attestation. À l’IFBM la durée de la formation était 3 semaines et on l’a fait en 2 semaines avec un gros volume horaire, on commençait à 7h30 et on finissait à 21h. Pas mal de participants sont envoyés par des entreprises et ne peuvent pas être libérés 3 semaines c’est pour ça donc l’IFBM propose un parcours plus dense.

 

 

 

♦♦

“Grêve générale”, une table beer à 2,5%

 

 

S : Combien d’heures dure la formation de l’IFBM ?

 

 

Y : Officiellement c’est 70 heures, mais en réalité c’est beaucoup plus, tu rajoutes 30 heures. Je dirais 100-110 heures sur deux semaines. Honnêtement je dirais 80% de ce que je sais aujourd’hui vient de la formation IFBM. Après c’est pas forcément que les connaissances, mais plutôt que la dynamique de la formation te sert de tremplin pour passer de l’autre côté.

 

 

 

 

 

 

“Honnêtement je dirais que 80% de ce que je sais aujourd’hui vient de la formation IFBM. Après c’est pas forcément que les connaissances, mais plutôt que la dynamique de la formation te sert de tremplin pour passer de l’autre côté.”

 

 

 

 

 

Y : Et par rapport aux ouvrages US de référence sur le brassage ?

 

 

Y : Je me dis j’aurais pu trouver ces connaissances dans les livres, mais j’en aurais eu pour 3 ans. C’est comme une formation accélérée et condensée que tu digères ensuite.

 

 

S : Tu as fait des stages en brasserie ensuite ?

 

Y : Oui j’ai fait des stages ensuite à la Brasserie de l’Etre puis chez Parisis. Ensuite j’ai également travaillé à la Paname Brewing Company.

 

S : Est-ce que tu peux nous parler de cette bière ?

 

Y : C’est une bière de blé au thym et au Foin de Crau. Ce qu’on appellerait vulgairement une blanche. En fermentation à haute et fermentation lactique. On divise le moût en deux, une partie qu’on refroidit et qu’on envoie directement en  fermenteur. Et l’autre qu’on refroidit à 80°C. On met un peu de blé dedans et on profite des bactéries lactiques présentes sur l’écorce du grain.

 

 

 

♦♦

“Aburde Paradis”, la Wheat Beer infusée au foin

 

S : Parle nous des collaborations passées ou à venir de la brasserie Hespebay

 

 

 

Y : On a fait une collab’ récemment  qui va bientôt sortir en format can. Une bière trappiste qu’on a brassée au début du  confinement avec Coconino, une brasserie dans le 91.

 

 

 

S : Quels conseils tu donnerais à des amateurs qui veulent se lancer en pro ?

 

 

 

Y : Je leur donnerais un conseil qu’on m’a donné à moi et que je trouve pertinent. C’est de prendre de l’expérience avant de se lancer en pro, par le brassage amateur par exemple. Pour moi le chemin naturel c’est t’es d’abord brasseur amateur et puis au moins tu fais école d’agro ou une formation pour passer pro. Ensuite il faut discuter avec beaucoup de brasseurs, il faut en rencontrer plein, leur demander quels sont les travers du métier pas juste leur demander si c’est difficile. C’est difficile on sait, mais leur demander des choses précises en fonction de ton projet. Par exemple j’ai discuté avec des brasseurs quand j’ai évoqué l’idée de me lancer, de monter mon entreprise. Ils m’ont tous dit, sans exception, de ne pas se lancer seul.

 

 

 

 

 

 

“Il faut discuter avec beaucoup de brasseurs, en rencontrer plein, leur demander quels sont les travers du métier. Ne pas juste leur demander si c’est difficile. C’est difficile on sait, mais leur demander des choses précises en fonction de ton projet.”

 

 

 

 

 

 

S : Tu penses que c’est pas jouable de se lancer seul ?

 

 

 

Y : Pas forcément, mais chaque cas est différent, donc il suffit pas de dire « je connais tel brasseur qui travaille seul », car tu sais pas les spécificités derrière qui rendent son business viable. Par exemple si on prend Rémi de la  Fabrique des Grô à Nancy, tu pourras pas transposer ce modèle à une brasserie comme Hespebay parce que sinon tu vas te retrouver à payer des milliers d’euros de loyer par mois.

 

 

 

♦♦

Avec Yuva (droite) à la Paname Brewing Company

 

S : Tu parles de la fabrique des Grô à Maxéville ? Ils organisent des concerts avec des groupes locaux directement dans la brasserie je trouve le concept cool.

 

 

 

Y : On a visité leur brasserie quand j’étais à l’IFBM. Oui, des concerts et des food trucks c’est assez sympa. Donc ouais pour finir je dirais, rencontrer des brasseurs, faire des stages, la plupart des brasseurs sont accessibles.

 

 

 

S : Si tu devais brasser une bière avec un seul houblon et un seul malt, tu choisirais quoi ?

 

 

 

Y : Du Marris Otter sans hésiter. Parce que c’est un malt de base qui t’apporte quand même ce petit côté biscuit et rond, sans un être un malt caramel. Aussi parce qu’une bière c’est avant tout du grain, et le reste vient en complément pour agrémenter les céréales.

 

 

 

S : Et en houblon dans ta SMASH ?

 

 

 

Y : Nelson Sauvin.

 

 

 

S : Ah donc tu aimes le goût de la céréale mais il faut quand même que ce soit tropical ?

 

 

 

Y : En fait je trouve qu’il a un côté tropical mais qui n’est pas aussi franc que du Citra par exemple. C’est plus complexe, je lui trouve un petit côté terreux, je sais pas si c’est le bon qualificatif. Il rajoute de la richesse.

 

 

 

S : Est-ce que tu penses que de manière générale le mouvement craft français essaye d’innover ou est-ce qu’on suit les tendances US ?

 

 

Y : Je pense que comme dans  beaucoup de domaines maintenant tout est un peu confondu, à part les anglais avec leur bitter et la real ale, ou la Belgique bien sûr. Sinon Italie, Espagne et les autres suivent les américains puisqu’ils sont devenus la référence pour le renouveau de la bière artisanale. Tous les livres sur le brassage viennent de chez eux, les techniques également. En France la bière ne fait plus partie du terroir, elle en a fait partie mais ça a été mis en sommeil par rapport au vin. En revanche je pense qu’on a beaucoup de potentiel et je suis convaincu que dans pas longtemps, comme pour la bouffe, on sera meilleurs que les américains.

 

 

 

 

“Je pense qu’on a beaucoup de potentiel et je suis convaincu que dans pas longtemps, comme pour la bouffe, on sera meilleurs que les américains.”

 

 

 

 

S : Les grosse double NEIPA, double dry hop (DDH), ça t’inspire ?

 

 

 

Y : Ca m’horripile je pense que c’est n’importe quoi, que la bière a pas vocation à jouer ce jeu du marketing à outrance, cette surenchère. Pour moi la bière est une boisson beaucoup plus simple, pas dans le sens facile à produire car La bière est une boisson complexe à produire ; mais je pense que moins il y a d’ingrédients, mieux c’est. Donc oui les appellations type TDH, triple dry hop, pour que ça claque, je trouve ça injustifié.

 

 

 

S : Tu évoques le terroir, tu penses quoi des houblons alsaciens de chez Cophoudal ?

 

 

 

Y : J’aime bien, pour brasser des bières belges justement. On fait des excellentes bières Saison avec leur houblon, j’arrive pu à prononcer le nom, le Strisselspalt. Ca apporte de la fraîcheur et un côté rustique.

 

 

 

S : C’est fin et épicé, un peu comme le Saaz et les variétés de houblons nobles ?

 

 

 

Y : Oui on utilise aussi le Tettnang, ça apporte le petit côté terreux dont je parlais tout à l’heure. Dans le sens rustique, type Farmhouse Ale.

 

 

 

S : Pour finir, une bière sympa que tu as bu récemment ?

 

 

 

Y : Une IPA américaine sans alcool, de chez Demory.

 

 

 

S : Danke Schöne Iuva, merci pour ton temps.

 

L’article Une pinte avec Yuva, brasseur chez Hespebay (SPB) est apparu en premier sur Alphabiere.

23 days ago

MES BIERES A LA REUNION - May 31

RAUCHBIER Bière Allemande fumée


Rauchbier ou bière fumée en Allemand 

Ayant 10kg de malt d'orge fumé je compte me lancer dans des territoires inconnus
Se serra une Rauchbier suivie dans la foulée d'une Lichtenhainer, autant la seconde me semble simple autant la première est un peu plus dure étant totalement étranger aux styles Allemands


Voici ce que j'ai concocté durant mes lectures pour 12L seule 1 months ago

Rauchbier ou bière fumée en Allemand 

Ayant 10kg de malt d'orge fumé je compte me lancer dans des territoires inconnus
Se serra une Rauchbier suivie dans la foulée d'une Lichtenhainer, autant la seconde me semble simple autant la première est un peu plus dure étant totalement étranger aux styles Allemands


Voici ce que j'ai concocté durant mes lectures pour 12L seulement car je suis maso mais pas trop

1,00 kg Munich Malt (15,0 EBC) Grain 1 34,6 % 0,65 L
0,75 kg Best Fumé (6,0 EBC) Grain 2 26,0 % 0,49 L
0,45 kg Chateau Munick (25,0 EBC) Grain 3 15,6 % 0,29 L
0,24 kg BEST Melanoidin (BESTMALZ) (70,0 EBC) Grain 4 8,5 % 0,16 L
0,24 kg Dingemans Cara 50 (50,0 EBC) Grain 5 8,5 % 0,16 L
0,12 kg Dingemans Cara 120 (120,0 EBC) Grain 6 4,2 % 0,08 L
0,05 kg Special B Malt (300,0 EBC) Grain 7 1,7 % 0,03 L
0,03 kg Chocolate Rye Malt (492,5 EBC) Grain 8 1,0 % 0,02 L
30,00 g Hallertauer Hersbrucker [4,00 %] - ébullition 60,0 min Houblons 9 21,7 IBUs -
20,00 g Hallertauer Hersbrucker [4,00 %] - ébullition 10,0 min Houblons 10 5,2 IBUs -
1 pkt Levure Kolch Lallemand

Est Original Gravity: 1,051 SG
Est Final Gravity: 1,011 SG
Estimated Alcohol by Vol: 5,3 %
Bitterness: 26,9 IBUs
Est Color: 29,9 EBC
Actual Alcohol by Vol: 4,7 %

25% de malt fumé pour voir et que se soit buvable
Munich 15 et 25 ?
un poil de seigle 500 EBC, j'ai vu que dans ce genre de bière il y a souvent un peu de torréfié, ou chocolat 900EBC
Les caras ....mystère
Le houblonnage ? sinon j'ai du Saaz et du Styrian golding 1 months ago

Carnet d'un brasseur - May 13

Comment calculer vos volumes de brassage ?

Cliquez ici si vous souhaitez comprendre comment calculer le volume de brassage afin d'adapter les recettes trouvées sur le net à votre matériel

L’article Comment calculer vos volumes de brassage ? est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

2 months ago

Cliquez ici si vous souhaitez comprendre comment calculer le volume de brassage afin d'adapter les recettes trouvées sur le net à votre matériel

L’article Comment calculer vos volumes de brassage ? est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

2 months ago

Brasserie du Vallon - May 12

Hydromel au miel d’acacia d’Alsace – vin plat – 8%alc – Lot n°013 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Recette d’hydromel en cours de conception… (fermentation prévue en juillet 2020) (= dispo début septembre 2020)     Un vin de miel doux et chaleureux Pas de changement par rapport à la version précédente (lot n°009), j’ai décidé une nouvelle fois, pour mettre en valeur la subtilité du miel d’acacia, d’en faire un vin 2 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Recette d’hydromel en cours de conception… (fermentation prévue en juillet 2020) (= dispo début septembre 2020)     Un vin de miel doux et chaleureux Pas de changement par rapport à la version précédente (lot n°009), j’ai décidé une nouvelle fois, pour mettre en valeur la subtilité du miel d’acacia, d’en faire un vin […]

Découvrir la suite : Hydromel au miel d’acacia d’Alsace – vin plat – 8%alc – Lot n°013 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

2 months ago

MES BIERES A LA REUNION - May 11

Session IPA

Une magnifique bière très léger et agréable avec ses houblons américains



7,67 gGypse (Sulfate de Calcium) (Brassage)Adjuvant d'eau1--2,56 gChlorure de Calcium (Brassage)Adjuvant d'eau2--2,34 gSels d'Epsom (Sulfate de Magnésium) (Brassage)Adjuvant d'eau3--0,72 gSel (Brassage)Adjuvant d'eau4--31,84 LMon eau suivant relevé debut 2020Nouvelle Eau5--2,00 kgPale Malt (2 Row) Bel (5,9 EBC)G 2 months ago
Une magnifique bière très léger et agréable avec ses houblons américains



7,67 gGypse (Sulfate de Calcium) (Brassage)Adjuvant d'eau1--2,56 gChlorure de Calcium (Brassage)Adjuvant d'eau2--2,34 gSels d'Epsom (Sulfate de Magnésium) (Brassage)Adjuvant d'eau3--0,72 gSel (Brassage)Adjuvant d'eau4--31,84 LMon eau suivant relevé debut 2020Nouvelle Eau5--2,00 kgPale Malt (2 Row) Bel (5,9 EBC)Grain648,2 %1,30 L0,75 kgChateau blé (3,5 EBC)Grain718,1 %0,49 L0,50 kgBarley, Flaked (3,3 EBC)Grain812,0 %0,33 L0,50 kgChateau Munick (15,0 EBC)Grain912,0 %0,33 L0,20 kgChateau Cara Gold 120Ebc (120,0 EBC)Grain104,8 %0,13 L0,20 kgChateau cara ruby 50ebc (50,0 EBC)Grain114,8 %0,13 L20,00 gColumbus (Tomahawk) [12,50 %] - ébullition 20,0 minHoublons1218,1 IBUs-25,00 gSorachi Ace [12,00 %] - ébullition 10,0 minHoublons1313,0 IBUs-10,00 gCitra [13,50 %] - ébullition 10,0 minHoublons145,8 IBUs-10,00 gMosaic [0,00 %] - ébullition 10,0 minHoublons150,0 IBUs-20,00 gCitra [13,50 %] - Aromatique 20,0 min, 78,0 CHoublons163,8 IBUs-20,00 gMosaic [12,50 %] - Aromatique 20,0 min, 78,0 CHoublons173,5 IBUs-0,6 pkgAmerican Ale (Wyeast Labs #1056) [124,21 ml]Levures18--50,00 gCitra [13,50 %] - dry hopping 0,0 JoursHoublons190,0 IBUs-50,00 gMosaic [12,50 %] - dry hopping 0,0 JoursHoublons200,0 IBUs-Gravity, Alcohol Content and ColorEst Original Gravity: 1,035 SG
Est Final Gravity: 1,009 SG
Estimated Alcohol by Vol: 3,4 %
Bitterness: 44,3 IBUs
Est Color: 14,0 EBC 25 Litres  2 months ago

Blog du Gamb - May 10

B53 - Grätzer x Saison : Itération 3

Après la réussite improbable de B49, je vais persister un fois de plus sur ce croisement atypique : Peu d'alcool, peu de sucre, peu de houblon mais comment fait elle :D
 

 

Dans le report de B49, je disais ne pas croire dans le concept de cette recette : Meler une gratzer faible en corps et en alcool avec une levure saison vorace sembla 2 months ago

Après la réussite improbable de B49, je vais persister un fois de plus sur ce croisement atypique : Peu d'alcool, peu de sucre, peu de houblon mais comment fait elle :D
 

 

Dans le report de B49, je disais ne pas croire dans le concept de cette recette : Meler une gratzer faible en corps et en alcool avec une levure saison vorace semblait être une mauvaise idée. Au final, le rendu n'était pas si acqueu que pressentie, la buvabilité était excellente : densité assez basse (1.006) et faible taux d'alcool (< 3.8%). L'absence de corps et de longueur était rattrapé par un super nez (principalement le tettnanger et la levure french saison) et les saveurs fumées toujours aussi agréable avec ce blé fumé au chêne. La limpidité qui n'était pas nette au début c'est grandement améliorée et une fois de plus la stabilité de la bière avec cette levure est incroyable, elle ne bouge pas dans le temps (carbo, gout, etc).
Les principaux défauts étaient d'abord un manque de longueur en bouche évident, la faible densité additionnée à une amertume raisonnable ne font pas le job. Le caractère saison (épicé) n'est peut être pas assez présent; Et enfin, le plus gros défaut (remonté par quasiement tout le monde), le nez et le gout en bouche ne sont pas cohérent. La faute à un houblon très présent au nez et le fumé n'arrivant qu'une fois la bière en bouche. Le deux sont agréables séparemment mais il faut un lien plus lisible dans la dégustation.

Donc par rapport à B49, j'ai fait quelques ajustements. Sur l'houblonnage, je garde l'excellent tettnanger mais je supprime le hopstand, le FWH est augmenté à 1.5g/L. Je reviens au schéma FWH+amérisant qui m'avait bien réussi sur les B28 et compagnies. J'aigmente légèrement l'IBU pour tenter de gagner en longueur en bouche (22 -> 26 IBU). Le fumé étant très subtil, j'ai décidé de monter à 70% la part de blé fumé au chêne (contre 60% précdemment). Pour me simplifier la filtration, j'ai voulu tester les cosses de riz, ne sachant combien en mettre, j'ai fait un premier test à 3% du poid en malt.

Résumé
Brassé le : 17/04/2020
Embouteillé le : -
Volume : Brassin 72 L
Densités : Initale 1.040 SG / Finale -°P
Alcool : -% en keg / -% en bouteille
Amertume : 26 IBU
Couleur : 7 EBC

Recette
70% Malt blé fumé au chêne Weyermann - 4 EBC : 7kg
30% Malt orge Bohemian Pilsner Weyermann - 4 EBC : 3kg
FWH 1.5g/L Tettnanger 3.8%AA : 81g + complément en Mittelfrüh
Amérisant Mittelfrüh 4.6%AA : 58g
-M/mL/°P French Saison Wyeast : 1 smackpack / 4L starter
Double décoction 50°C / 65°C / 78°C : trempe épaisse 10 minutes / trempe claire 5 minutes
Ebullition 70 minutes / évaporation 7% / rendement 75%
Fermentation 7j 21°C / 3j 22°C / 15j 5°C

Dégustation
Mise en bouteille le 09/06/2020 à 4g/L, 126 bouteilles de 50cl. A noter,; un carbo résiduel assez important, je suis surpris sur une levure saison qui a fermentée assez chaud. Le trouble à froid est important, disparait complet à température ambiante.

Fermentation
Ensemencement : 18/04/2020, frigo à 21.5°C / Starter décanté, 1L restant (dépot de levure plutôt faible)
Mesure : 18/04/2020, SG 1.038, densité initiale
Mesure : 22/04/2020, SG 1.010, atténuation apparente -%
Mesure : 26/04/2020, SG 1.006, atténuation apparente -%
Consigne : 26/04/2020, frigo de 21.5 vers 22.5°C
Consigne : 30/04/2020, frigo de 22.5 vers 15°C
Consigne : 01/05/2020, frigo de 15 vers 10°C
Consigne : 02/05/2020, frigo de 10 vers 5°C

Brassage
10kg@16°C x ratio4 -> 52°C = 40L@65°C, total 46.5L
10h30 : allumage, transfert grains dans la cuve trempe
11h05 : 47L@52°C trempe, 15 minutes de palier
11h20 : transfert partie liquide vers cuve matière
11h25 : matière 51°C, 28L
11h36 : cuve trempe 71°C, 10 minutes de palier
11h46 : ajout 333g coque de riz dans cuve matière
12h02 : ébu de la trempe 1 pour 10 ou 15 minutes
12h11 : stop
12h17 : 64°C matière
12h34 : 63°C
12h54 : iode encore un peu noire, pH 5.74, 62°C
13h17 : 21L trempe claire 60°C
13h41 : ébu trempe claire 5 minutes
13h48 : matière 75°C, 45L
FWH : 1.5g/L -> 81g de tettnanger 3.8% + le reste en mittel 4.6%
14h15 : début filtration
14h48 : 50L
15h11 : 80L pré-ébu
15h45 : ébullition pour 70 minutes, 58g mittel 4.6% -> ~26 IBU
17h05 : go fermenteur 25°C

Photos

Gros changement de process, je fais le début de l'empatage dans la cuve trempe. Ca simplifie la première décoction, on a que la partie liquide à transférer dans la cuve matière (celle isolée). Ainsi, on a une trempe bien plus épaisse, je vais tout le faire comme ça à partir de maintenant.


Nouvel ingrédient, la cosse de riz pour m'assister dans les filrtations difficiles. Pas très respectueux de la loi de pureté mais pour gagner une heure de galère, je réfléchis pas :) J'ai préféré l'ajouter après la trempe épaisse pour ne pas le faire bouillir. J'ai commencé à 3% au pif, ils disent que l'on peut en mettre jusqu'à 5% max.


Cette bière doit être très pale, j'ai donc pas poussé trop longtemps l'ébullition. Avec la nouvelle technique de transfert, on a une belle maische bien épaisse et qui colore bien.


J'ai eu peur d'avoir cramé le fond, catastrophe évité mais je pense que l'on était à la limite (vivement le mélangeur à moteur :D).


Le pH me semble meilleur de d'habitude, peut être le blé qui rend la maische plus acide.


Content de retester mon houblonnage à la "bavaroise", le FWH en unique source d'aromatique :D Mine de rien, ça me fait gagner beaucoup de temps en fin de brassin (no hopstand).


La densité du premier mout, on est très bas, encore un rendement merdique (le test à l'iode était pas net, mauvaise conversion).


Je n'avais jamais remarqué que le coude de la canne de whirlpool était au même niveau que la marque des 80L. Du coup, comme je fais toujours 80L pré-ébu, j'ai maintenant un repère fixe \o/


Références
La police d'écriture utilisée sur les photos : www.dafont.com/fr/dymaxion-script.font

 

2 months ago

LABROWAR - Apr 29

Hey! Brewdog paye sa bière à la fin du confinement! une info à partager d'urgence!

♦Vous avez bien lu, une fois le confinement terminé et les bars autorisés à rouvrir, Brewdog offre une bière à tous et sans conditions particulières (à part l'age bien sur...)

Pour recevoir un bon pour une bière valable dans tous les bars Brewdog en Irlande, Espagne, Angleterre, Allemagne et bien sur France, rien de plus simple il suffit de s'inscrire en suivant ce lien et renseigner son pré 2 months ago
♦Vous avez bien lu, une fois le confinement terminé et les bars autorisés à rouvrir, Brewdog offre une bière à tous et sans conditions particulières (à part l'age bien sur...)

Pour recevoir un bon pour une bière valable dans tous les bars Brewdog en Irlande, Espagne, Angleterre, Allemagne et bien sur France, rien de plus simple il suffit de s'inscrire en suivant ce lien et renseigner son prénom, nom, adresse mail et cocher j'e suis assez grand pour boire de la bière...

après ça un mail de confirmation est envoyé à votre adresse vous indiquant que vous recevrez votre bon pour une bière gratuite.

Partagez!!!

L'info est bien entendu officielle et a été relayée sur le twitter de James Watt :

When all of this is over.

We are going to buy everyone a beer.

Sign up to get your free PUNK IPA here: t.co/oQorjLtOok pic.twitter.com/GPfzieJBXU— James Watt (@BrewDogJames) April 23, 2020
2 months ago

MES BIERES A LA REUNION - Apr 26

Wee Heavy et Scottish Export

Une Wee Heavy ou Scotch Strong Ale ou 120 shilling 9C au BJCP bière très sympathique avec ses notes de caramel,
J'ai gardé la moitié du moût que j'ai mi en fermentation avec Wyeast 1728 à 15°
L'autre moitié j'ai décidé de baisser la densité à 1060 en ajoutant de l'eau afin de m'approcher dune Scottish Export ( 90 shilling) 14C, les bases maltées entre ces 2 bières sont assez semblables, l 2 months ago
Une Wee Heavy ou Scotch Strong Ale ou 120 shilling 9C au BJCP bière très sympathique avec ses notes de caramel,
J'ai gardé la moitié du moût que j'ai mi en fermentation avec Wyeast 1728 à 15°
L'autre moitié j'ai décidé de baisser la densité à 1060 en ajoutant de l'eau afin de m'approcher dune Scottish Export ( 90 shilling) 14C, les bases maltées entre ces 2 bières sont assez semblables, les IBU et la couleur plus faibles selon le BJCP pour Scottish Export, donc la dilution me fait entrer dans les clous,
Fermentation avec 1728 à 20° cette fois,
A voir au final

Voici la recette pour 26L
4,60 kg Pale Malt (2 Row) Bel (5,9 EBC) Grain 2 46,2 % 3,00 L
3,00 kg Munick Poland (15,0 EBC) Grain 3 30,1 % 1,96 L
0,35 kg Spécial B 200Ebc Poland (200,0 EBC) Grain 4 3,5 % 0,23 L
0,31 kg Chateau cara ruby 50ebc (50,0 EBC) Grain 5 3,1 % 0,20 L
0,30 kg Chateau Cara Gold 120Ebc (120,0 EBC) Grain 6 3,0 % 0,20 L
0,25 kg Melanoiden Malt (39,4 EBC) Grain 7 2,5 % 0,16 L
0,20 kg Chateau crystal maxi 20% (150,0 EBC) Grain 8 2,0 % 0,13 L
0,10 kg Chateau chocolat maxi 7% (900,0 EBC) Grain 9 1,0 % 0,07 L
0,75 kg Brown Sugar, Light [Ébullition] (15,8 EBC) Sucre 10 7,5 % 0,47 L
0,10 kg Molasses [Ébullition] (500,0 EBC) Sucre 11 1,0 % 0,07 L
25,00 g Warrior [14,70 %] - ébullition 90,0 min Houblons 12 29,3 IBUs -

50,00 g East Kent Goldings (EKG) [5,00 %] - ébullition 10,0 min Houblons 18 6,8 IBUs -
1,0 pkg Scottish Ale (Fermentée à 15 7J #1728) [124,21 ml] Levures 19 - -

36 IBU
50EBC

J'ai obtenu 28L à 1090

Beaucoup de Munich15 car notre commande groupée n’était pas encore arrivée et qu'il ne me restait que 4.6Kg de pale
De la Mélasse locale pour sont merveilleux goût
Cara ruby pour le finir
Pas de réduction d'une partie de moût au caramel pour cette fois comme le veut le style
Traitement de l'eau suivant le profil Édimbourg

Photo de la dernière du brassin précédant, elle à 2 ans et demi, une merveille
2 months ago

Arkalive - Apr 18

Bière de naissance

L'idée derrière cette bière de naissance (style historique si il en est) était de faire quelquechose de faiblement alcoolisé afin que la maman puisse en boire un (tout petit) peu. Nous avons visé les 3%. Nous avons utilisé uniquement du malt munich pour la base malté et du East Kent Golding pour les houblonnages (15 IBUs). C'est donc une SMASH sans prétention mais qui s'avère très agréable. Évid 3 months ago

L'idée derrière cette bière de naissance (style historique si il en est) était de faire quelquechose de faiblement alcoolisé afin que la maman puisse en boire un (tout petit) peu. Nous avons visé les 3%. Nous avons utilisé uniquement du malt munich pour la base malté et du East Kent Golding pour les houblonnages (15 IBUs). C'est donc une SMASH sans prétention mais qui s'avère très agréable. Évidemment c'est léger en goût, mais le malt est bien présent, on a une bonne longueur en bouche. Le houblon EKG à l'aromatique (3g/l) se fait sentir également. Le keg et la carbo' forcée permet d'éviter un resucrage qui ferait inévitablement bondir le niveau d'alcool de cette bière.

Elle est très appréciable en fin de journée par cette chaleur. Une bonne petite bière de table.

3 months ago

Brasserie du Vallon - Mar 24

La Brasserie du Vallon s’exporte AUX USA !! 😀🍻 – Podcast Binouze USA – Dégustation bière brune « Pâtissière » et hydromel au tilleul

----- Nouvel article ! -----

Il n’y a rien à ajouter je crois, tout est dans le titre 😉   J’adore les réactions des gars de Binouze USA en découvrant mon hydromel parfaitement transparent, légèrement pétillant : « on dirait du Sprite » 👌😂 Suivi de tant d’éloges, j’avoue, je suis un peu gêné … et 100% ravi, ça va de soi […]

Découvrir la sui 3 months ago

----- Nouvel article ! -----

Il n’y a rien à ajouter je crois, tout est dans le titre 😉   J’adore les réactions des gars de Binouze USA en découvrant mon hydromel parfaitement transparent, légèrement pétillant : « on dirait du Sprite » 👌😂 Suivi de tant d’éloges, j’avoue, je suis un peu gêné … et 100% ravi, ça va de soi […]

Découvrir la suite : La Brasserie du Vallon s’exporte AUX USA !! 😀🍻 – Podcast Binouze USA – Dégustation bière brune « Pâtissière » et hydromel au tilleul
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

3 months ago

Brasserie du Vallon - Mar 23

Hydromel au miel d’acacia d’Alsace – vin plat – 8.2%alc – Lot n°009 – 2020

----- Nouvel article ! -----

Un vin de miel doux et chaleureux J’ai décidé, pour mettre en valeur la subtilité du miel d’acacia, d’en faire un vin plat, sans bulles. L’objectif était ici de préserver la finesse et l’équilibre de ce miel léger. Cet hydromel au miel d’acacia est donc un vin léger (8.2%alc), doux mais très fin, loin d’être [… 3 months ago

----- Nouvel article ! -----

Un vin de miel doux et chaleureux J’ai décidé, pour mettre en valeur la subtilité du miel d’acacia, d’en faire un vin plat, sans bulles. L’objectif était ici de préserver la finesse et l’équilibre de ce miel léger. Cet hydromel au miel d’acacia est donc un vin léger (8.2%alc), doux mais très fin, loin d’être […]

Découvrir la suite : Hydromel au miel d’acacia d’Alsace – vin plat – 8.2%alc – Lot n°009 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

3 months ago

Carnet d'un brasseur - Jun 17

Comment brasser une bonne Lager ?

Cliquez ici pour pour être sûr de brasser une bonne Lager : définition, les 5 conseils à connaître et ma recette pour brasser chez vous !

L’article Comment brasser une bonne Lager ? est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

17 days ago

Cliquez ici pour pour être sûr de brasser une bonne Lager : définition, les 5 conseils à connaître et ma recette pour brasser chez vous !

L’article Comment brasser une bonne Lager ? est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

17 days ago

MES BIERES A LA REUNION - Jun 07

LICHTENHAINER Bière de blé Allemande fumée et acide

Lichtenhainer 27A au BJCP est une bière Allemande fumée et acide avec une belle proportion de blé entre 30 et 50% et du malt d'orge fumé pouvant aller aussi de 30 à 50%, contrairement à ce que dit le BJCP il semble qu'historiquement il y avait des versions sans blé et certaines avec du pils
Dans mon cas je serais à 45% de blé et 45% de fumé

Cette bière semble oubliée et rare de nos j 27 days ago
Lichtenhainer 27A au BJCP est une bière Allemande fumée et acide avec une belle proportion de blé entre 30 et 50% et du malt d'orge fumé pouvant aller aussi de 30 à 50%, contrairement à ce que dit le BJCP il semble qu'historiquement il y avait des versions sans blé et certaines avec du pils
Dans mon cas je serais à 45% de blé et 45% de fumé

Cette bière semble oubliée et rare de nos jours, je crois avoir lu que son lieu d'origine est dans l'Allemagne orientale ( ex RDA)
J'utilise du fumé de la malterie BestMalz, sur leur site ils disent que l'on peut monter jusqu'à 100% contrairement à celui de Château qui est donné pour 15% maxi

La particularité de cette bière fumée c'est qu'elle est acide mais pas autant qu’une BerlinerWeiss, je pense tabler sur Ph3.8 mais je n'ai pas vraiment trouvé de précisions à ce sujet

Je compte utiliser la méthode du sour kettle en ajoutant une poignée de grains pour acidifier : rinçage, ébu de 10mn, ajout du grain, couverture au contact avec du film alimentaire, maintien au chaud à au moins 36° durant 24 ou 36heures puis ébu et houblonnage traditionnels

Je compte brasser cette bière à la suite de ma Rauchbier demain, la recette étant des plus simple et l’ébullition différée

Voici la recette pour 15L

Batch Size: 15,00 L

1,21 kg Chateau blé (3,5 EBC) Grain 1 45,5 % 0,79 L
1,21 kg BestMalz Fumé (6,0 EBC) Grain 2 45,5 % 0,79 L
0,24 kg BestMalz Munich 25 (25,0 EBC) Grain 3 8,9 % 0,15 L
8,65 g Hallertauer Hersbrucker [4,00 %] - ébullition 80,0 min Houblons 4 7,2 IBUs -
10,82 g Hallertauer Hersbrucker [4,00 %] - ébullition 10,0 min Houblons 5 3,1 IBUs -
1 pkt Levure Kolch
Est Original Gravity: 1,040 SG
Est Final Gravity: 1,010 SG
Estimated Alcohol by Vol: 3,9 %
Bitterness: 10,3 IBUs
Est Color: 8,8 EBC

Levure Kolch car c'est la seule Allemande en ma possession 27 days ago

Blog du Gamb - May 25

Chariot de soudage (welding cart)

Enfin, 10 ans plus tard, me revoila avec un MIG \o/ On va lui faire un joli chariot pour lui, la bouteille de gaz et les accessoires. Un premier projet métal pour mon atelier bien vide. J'ai agrémenté l'article avec des images issues de freeCAD, cela vous aidera si vous êtes tenté pour construire une copie. Le fichier freeCAD est bien sur dispo :)
 

Cahier des charges


L'objectif 1 months ago

Enfin, 10 ans plus tard, me revoila avec un MIG \o/ On va lui faire un joli chariot pour lui, la bouteille de gaz et les accessoires. Un premier projet métal pour mon atelier bien vide. J'ai agrémenté l'article avec des images issues de freeCAD, cela vous aidera si vous êtes tenté pour construire une copie. Le fichier freeCAD est bien sur dispo :)
 

Cahier des charges


L'objectif est de pouvoir accueillir deux postes (le MIG et peut être un jour un TIG :D) ainsi que deux bouteilles (genre argon/co2 et argon pur). Je veux aussi pouvoir y ranger les baguettes et d'autres accessoirs. Il me faut donc trois plateaux. Je voudrais aussi que le plateau supérieur arrive assez haut, pour que le poste soit au niveau de mon plan de travail principal dans l'atelier. Enfin, des supports latéraux pour les nombreux cables. Voilà à quoi ressemble ce que l'on va construire (bien pratique freeCAD pour faire des visuels) :


Emplettes dans le jardin


On va se servir de ferrailles qui trainent pour cette construction. J'ai de la cornière en 50mm d'un ancien fil à linge. J'ai aussi cette porte de poulailler en cornière 40 et 50mm, bien attaquée par la rouille, ça donnera du cachet :D


Pour les plateaux, je couperai sur cette plaque qui servait à accrocher les outils dans l'atelier :


J'ai acheté les roues et roulettes, à pas trouvé dans le jardin (pourtant on y trouve tout et n'importe quoi lol), tout comme la tige fileté et la visserie. La chaine servait a attacher le chien devant la maison, la poignée est faite avec des chutes de caddie.


L'ébauche


Je me suis inspiré de la tonne d'exemple que l'on trouve sur le net et sur youtube. Je ne fais jamais de plan définitif avant réalisation, j'improvise au fur et à mesure mais pour une fois, on a respecté le croquis initial. Il a prit un peu cher lors de la découpe des cornières :)


Les plateaux pour les postes à souder sont souvent inclinés pour améliorer l'accessibilité et la lecture, j'ai repris cette idée car c'était plus joli que des angles droits partout :-) Les supports pour cables ont été improvisés au tout dernier moment, comme la poignée utilisée pour le déplacer. Les roulettes avant ne seront pas placées comme sur le croquis car finalement le chassis était assez haut pour qu'elles tiennent en dessous. J'ai mis des roues pleines à l'arrière comme tout le monde :)


Plan plus précis


Voici un plan plus précis fait une fois le chariot finalisé :) J'en ai profité pour essayer un logiciel de "CAO", freeCAD en l'occurence car ça prend pas beaucoup plus de temps qu'un dessin papier et le rendu offre plus de possibilités, comme une vue 3D. Premièrement une vue d'ensemble, grosso modo, il s'agit de 3 plateaux assemblés entre eux avec quatres cornières dont deux légèrement inclinées. Il n'y a que de la cornière de 50mm et de la 40mm utilisées, ainsi que de la tole percée de 1mm.

 

Le chassis



On commence par le gros morceau, le chassis fait 750mm par 380mm, c'est de la cornière 50mm avec 5mm d'épaisseur. Voici une vue du dessus, la pièce est assez simple à réaliser.

Il suffit de couper les quatres pièces avec des angles à 45° et de bien nettoyer les parties qui seront soudées. Le métal était très propre, du galvanisé recouvert d'antirouille, overkill mais efficace lol.


On fait un premier pointage et on ajuste l'équerrage. Bien insister sur la vérification des diagonales. On peut ensuite faire les cordons, ne pas les faire à l'intérieur car ils seront plus dur à meuler (et risque de géner les futures soudures d'assemblage).


On va rajouter un morceau de cornière afin de créer la partie qui maintiendra la base des bouteilles de 2.4m3. On s'assure d'avoir au moins 180mm. L'astuce est d'enlever une partie de la cornière pour ne pas faire de sur-épaisseur.


Puis on ajoute un pti bout en guise de séparateur entre les deux bouteilles (surtout utile quand il n'y a qu'une bouteille).


Les deux plateaux


Même assemblage que pour le chassis mais cette fois ci avec de la cornière de 40mm qui a bien vécue comme vous allez le voir :D Ces deux plateaux sont les pièces les plus simples à réaliser.


C'est un des trucs que j'aime avec la ferraille, ça se récupère presque toujours !


Nos pièces prêtent à être assemblées, les plateaux ont pour dimensions 500mm par 300mm. Bien pratique la tronçonneuse à onglet LIDL même si je suis plus précis à la meuleuse 125mm.


Comme d'habitude, bien insister sur le controle des diagonales. Ne trop charger en soudure l'intérieur car le meulage va être chiant et ça risque de géner la tole qui fera le plateau.


Mise en place des deux plateaux


La partie la plus délicate même si elle s'est mieux déroulée que ce que j'avais imaginé, il s'agit de fixer entre eux les trois plateaux et de faire l'inclinaison des deux plateaux supérieurs. Pour repère, il y a 50mm de différence entre la distance chassis <-> plateau intermédiaire à l'avant et à l'arrière, cela donne un angle d'environ 5,71° avec l'horizontal. (sur le plan il faut lire 800mm à la place de 801,47 et 350mm à la place de 353,66mm)


On commence par souder les deux cornières de 50mm et de 780mm de longueur sur le chassis devant les cornières de maintient des bouteilles. Il faut les mettre à 90°, ce qui est simple. Puis on pointe les plateaux supérieurs à respectivement 300mm et 750mm depuis la base du chassis.


On ne fait que pointer, il nous faut ajuster au mieux l'inclinaison des plateaux mais aussi les distances entre eux. J'ai du m'y reprendre à deux fois pour avoir le bon niveau et le bon angle. Le chariot commence à prendre forme, ça fait plaisir :)


On continue avec notre cornière de 50mm bien pourrave, on doit ajouter les deux montants manquants.


Les montants avant sont plus facile à placer mais les angles de coupe sont pas simple à réaliser (au pire, ça se rattrape facile au moment du soudage). Il faut deux morceaux de cornières de 845mm où l'on fera deux coupes avec des angles à la con. J'ai mis 190mm entre le bord du plateau supérieur et le haut de la cornière.


Pour l'angle de ces montants, à vous de voir. J'avais prévu 90° par rapport au plateaux supérieurs mais j'ai changé au moment de l'assemblage, je trouve ça plutôt joli.


L'angle du bas de ce montant est un peu compliqué à réaliser, il faut aussi casser l'arrête car les cornières sont arrondies à l'intérieur.


Une fois les cotes bien controlées, on va souder définitivement l'ensemble. Une fois les réglages du MIG ok, ça va vraiment vite de tout blinder en cordon.


Les roulettes


Toute la structure du chariot étant faite, on va pouvoir lui mettre des roues. J'ai choisi des roues simples en 200mm pour l'arrière. Elles sont fournis avec un tube que je peux enfiler sur une tige fileté de 16mm, il fait 58mm. On ajoute deux rondelles et un écrou, hop j'ai mon moyeu :)


Je sais pas si ce plan a une grosse plus value mais bon dans le doute, voila l'essieu arrière :


La tige filetée est soudée au milieu de la partie du chassis supportant les bouteilles (donc 200mm/2 = 100mm du bord). J'ai d'abord pointé comme sur la photo, puis j'ai blindé de cordons pour le rendre le plus costaud possible. Les grosses rondelles qui viennent s'appuyer sur le chassis, sont soudés à ce dernier aussi.


Pour les roulettes avant, j'ai prit du 80mm. Je comptais les installer de chaque coté du chassis, pour améliorer la stabilité. Mais comme vous pouvez le voir sur cette photo, elles tombaient pile au niveau du chassis, je les ai donc soudé directement sous le chassis. J'aurai peut être du prendre le modèle freiné car la dalle dans mon atelier est vraiment pas à niveau et le chariot roule trop bien :)


Système de maintien des bouteilles


Point que je n'avais pas trop réfléchis avant, il est nécessaire de bien maintenir les bouteilles qui peuvent tomber lorsqu'on déplace le chariot. J'ai pensé utiliser des sangles toutes bêtes mais je voulais un truc en métal. Pas facile de faire des formes arrondies, je n'ai pas l'outillage par ça.


Je me suis fait un système avec des bouts de chaine et des écrous, c'est du costaud ! Je pense qu'il est possible de trouver un système plus simple.


Voila un plan très macro si vous voulez quelques idées des cotes mais je le repète, cette partie est pas top (même si elle fait bien le boulot) :


Portes cables


On continue d'ajouter du poid sur notre chariot, il nous faut un système pour les différents cables et la torche du MIG. Après moultes réflexions, j'ai trouvé une solution qui me plait bien : je soude deux cornières de 40mm pour en faire un U de 40x80x100mm.


Je vais devoir taper un peu dans les montants du chariot car je ne veux pas que les portes cables dépassent de trop, ça ne serait pas très estéthique.


La vie est cruelle, les plus belles soudures sont cachées en dessous, on ne les verra pas :'(


L'inclinaison des supports de cables est un peu particulière mais je trouve que visuellement ça le fait sans nuire à l'usage. Les supports arrières sont à l'horizontales et les supports avants ont le même inclinaison que les plateaux.


Le fond des plateaux


Je n'ai pas fait de photos lors de la réalisation des fonds des plateaux avec la tôle trouée, il faut dire qu'un drame est arrivé : ma meuleuse Makita acheté en 2010 a rendue l'ame ... au beau nuage de fumé, j'ai démonté, je ne sais pas trop comment la réparer ... RIP ma ptite meuleuse, on a tellement coupé de métal tous les deux ...

Bref, il nous faut trois fonds, aux dimensions intérieurs de nos plateaux. Pour le plaisir, on peuple le chariot avec tout le bordel, ça rend bien :)


Il y a néanmoins une petite subtilité pour mettre en place la tole sur le chassis car les montants sont inclinés. Il faut tailler la tole comme ceci :


Finitions


Bon, ça part en soirée diapo ici, on va abréger un peu. J'ai passé un pti coup de peinture anti-rouille pour "faire propre" aux couleurs ne mes constructions habituelles : rouge Rustol et métal brillant. Deuxième fois que j'essaye ce rustol transprent en bombe, le première fois c'était sur les portes disques pour meuleuse. Je suis très content du résultat à part un peu de carton qui s'est collé sur le devant du plateau supérieur :D


Avec tout le stuff posé dessus.


L'autre coté.


Après coup, j'ai ajouté une poignée pour déplacer le chariot, comme prévu dans l'ébauche originelle comme quoi :D Il s'agit de deux tubes pleins cintrés à 90°, soudés ensemble puis soudés à 45° sur le chassis. Du coup, j'en ai profité pour reprendre la partie où du carton s'était collé avec la peinture.


Conclusion


Se construire un chariot est un bon premier projet métal quand on acquière un poste avec gaz (un chariot pour un poste MMA est peut être overkill). C'est vraiment utile pour moi d'avoir tout ce bouzin sur roulettes car on peut le ranger dans un coin quand il ne sert pas. Le poste est toujours prêt, on branche la prise 220, on ouvre la vanne du gaz et c'est parti. Pour l'instant, il ne quitte pas l'atelier mais je serai content du chariot quand j'attaquerai la carrosserie du pickup.

D'autre part, je suis vraiment satisfait du design final, ça a été un peu galère pour les angles mais ça rend bien. Pour la peinture, les plateaux avec l'antirouille transparent sont top. Par contre, le rustol rouge sur le chassis est pas très estéthique. J'aimerai bien tester une peinture à effet martelée à l'occaz sur une future construction métale.

Je pense qu'il est construit pour durer, un vrai tank de 41,6 kg à vide lol. On vera la durabilité des rouelettes à l'avant, pour les roues arrières, je ne m'en fait pas.


Enfin, un pti mot à propos de mon test de freeCAD, je me suis motivé une petite soirée à regarder une série de tuto (voir lien), la prise en main est vraiment aisée et cette méthode de dessin par "usinage" est très simple et rapide au final. Je pense dorénavant faire une conception de mes "projets" un peu plus poussée, ce logiciel permet de maquetter facilement, de voir les fournitures nécessaires et d'éviter plein d'imprévu pendant la réalisation. De plus, pour le partage, c'est parfait, avec le fichier vous pouvez avoir toutes les cotes possible ! A des années lumières d'un croquis papier comme j'aimais faire avant.


Références


Les sources du projet : welding_cart.FCStd
Roulettes 80mm 70kg : www.bricodepot.fr/castres/roulette-80-mm/prod47301/
Roues 200mm 150kg : www.ebay.fr/itm/200mm-150KG-Roue-Jockey-Pour-Galet-Caravan-Remorque-Maypole-Metal-Caoutchouc-FR/392626368144
Tuto freeCAD FR : www.youtube.com/watch?v=SCPF2ob3p1Y&list=PL1P4z1vfrsq8KZ2mHqRBZg8aoftq_w6vY
La police d'écriture utilisée sur les photos : www.dafont.com/fr/dymaxion-script.font

1 months ago

Brasserie du Vallon - May 12

Hydromel au miel de tilleul d’Alsace – pétillant – 7%alc – Lot n°012 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Recette d’hydromel en cours de conception… (fermentation prévue fin mai 2020) (= dispo début juillet 2020)     Un hydromel pétillant, frais et puissant ! Le miel de tilleul est vraiment idéal pour l’hydromel, c’est mon préféré du moment, car il développe des saveurs vraiment uniques, à la fois fraîches et florales, bien éq 2 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Recette d’hydromel en cours de conception… (fermentation prévue fin mai 2020) (= dispo début juillet 2020)     Un hydromel pétillant, frais et puissant ! Le miel de tilleul est vraiment idéal pour l’hydromel, c’est mon préféré du moment, car il développe des saveurs vraiment uniques, à la fois fraîches et florales, bien équilibrées […]

Découvrir la suite : Hydromel au miel de tilleul d’Alsace – pétillant – 7%alc – Lot n°012 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

2 months ago

Brasserie du Vallon - May 12

Pâtissière V8 – Bière brune à l’avoine et houblon Barbe Rouge d’Alsace – 4.5%alc – Brassin n°28 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Recette de bière en cours de conception… (brassage prévu courant mai 2020) (= dispo en juin 2020)     Pâtissière, bière brune/noire houblonnée mais peu amère ! De tous mes concepts de recettes brassés au fil des années, je dois bien avouer que c’est la Pâtissère ma préférée. À la frontière entre bière brune […]

Découvrir 2 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Recette de bière en cours de conception… (brassage prévu courant mai 2020) (= dispo en juin 2020)     Pâtissière, bière brune/noire houblonnée mais peu amère ! De tous mes concepts de recettes brassés au fil des années, je dois bien avouer que c’est la Pâtissère ma préférée. À la frontière entre bière brune […]

Découvrir la suite : Pâtissière V8 – Bière brune à l’avoine et houblon Barbe Rouge d’Alsace – 4.5%alc – Brassin n°28 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

2 months ago

MES BIERES A LA REUNION - May 11

White Stout

Un Whjte Stout

beerandbrewing.com/considering-the-white-stout/
blog.kegoutlet.com/?s=white+stout

Alors vous allez me dire: ça sert à quoi de brasser une Stout blanc ♦ ♦ ♦ ça sert à quoi de faire une bière crue ou une pils ♦

Donc avoir le goût d'un stout sans la couleur

La recette et on en cause
1,25 kg Dingemans Pils Bio (3,0 EBC) Grain 1 38,7 % 0,81 L. 2 months ago
Un Whjte Stout

beerandbrewing.com/considering-the-white-stout/
blog.kegoutlet.com/?s=white+stout

Alors vous allez me dire: ça sert à quoi de brasser une Stout blanc ♦ ♦ ♦ ça sert à quoi de faire une bière crue ou une pils ♦

Donc avoir le goût d'un stout sans la couleur

La recette et on en cause
1,25 kg Dingemans Pils Bio (3,0 EBC) Grain 1 38,7 % 0,81 L................. Peu de couleur
1,00 kg Dingemans Maris Otter (6,0 EBC) Grain 2 31,0 % 0,65 L.................Un peu plus de goût
0,25 kg Chateau Oat Avoine (3,0 EBC) Grain 3 7,7 % 0,16 L.................Du corps
0,25 kg Chateau blé (3,5 EBC) Grain 4 7,7 % 0,16 L................................. Peu de couleur, la texture
0,25 kg Oats, Flaked (2,0 EBC) Grain 5 7,7 % 0,16 L................................. Du Corps
0,10 kg Chateau Biscuit maxi 25% (50,0 EBC) Grain 6 3,1 % 0,07 L.........Du Goût
0,10 kg Chateau Smoked (8,0 EBC) Grain 7 3,1 % 0,07 L.........................Un effet qui doit rappeler les stouts
0,01 kg Orge grillée 1150EBC Grain 8 0,6 % 0,01 L......... Si peu
0,01 kg Chateau Café light 250EBCGrain 9 0,3 % 0,01 L......... Encore moins
20,00 g Northern Brewer [8,50 %] - ébullition 60,0 min Houblons 10 29,0 IBUs -
10,00 g East Kent Goldings (EKG) [5,00 %] - ébullition 10,0 min Houblons 11 3,1 IBUs -
2,00 Items Vanilla Beans (Ebullition) Aromatique 12 - -
1,0 pkg London Ale (White Labs #WLP013) [35,49 ml] Levures 13 - -
50,00 g Cacao Criollo cru (Secondaire 15,0 days) Aromatique 14 - -
50,00 g Café Vert (Secondaire 15,0 days) Aromatique 15 - -
50,00 g Grains de Café (Secondaire 15,0 mins) Aromatique 16 - -
Gravity, Alcohol Content and Color
Est Original Gravity: 1,059 SG
Est Final Gravity: 1,010 SG
Bitterness: 32,1 IBUs
Est Color: 15,3 EBC
12L,........... si elle finie au jardin je pleurerais moins

Des malts clairs pour ne pas foncer
Avoine malt et flocon pour la texture
Un poil de choco light et de black pour le torréfier sans trop foncer
Du malt fumé, j'en vois dans les recettes, cela doit suggérer un Stout
Vos suggestions........

Du café en grain
Des grains de café verts de Mada
Des éclats de cacao criollo cru, cacao cru non torréfié ( -40% chez le Bio, c'est cher cette connerie)
Ces trois la sont censé rappeler le stout

2 Gousses de vanille Bourbon from Bourbon fin ébu et refroidissement, je pense récupérer les gousses que je laisserais durant toute la fermentation

Houblonnage assez simple
WLP013 qui devrait bien marcher

Lien du Forum Brassage Amateur www.brassageamateur.com/forum/viewtopic.php?f=136&t=37628&hilit=Wee+Heavy

La couleur pré-ébu


2 months ago

AlphaBiere - Apr 30

Recette 19 litres West Coast IPA (Old School IPA)

  . assé de la hype des NEIPA et de ses hop combos aux quantités astronomiques, j’ai pensé qu’il était temps de revenir  aux fondamentaux du mouvement craft US. . . Aujourd’hui, ces variétés sont old school. C’est ce que propose cette recette hommage à ces IPA oldschool brassées dans les années 2000 par Stone […]

L’article Recette 19 litres West Coast IPA (Ol 2 months ago

Temps de lecture : 5 minutes

 

.

Lassé de la hype des NEIPA et de ses hop combos aux quantités astronomiques, j’ai pensé qu’il était temps de revenir  aux fondamentaux du mouvement craft US.

.

Dans les années 1990, les nouvelles variétés de houblon étaient le Centennial et le Chinook, qui avec le Cascade et le Columbus formaient les fameux “4C” utilisés dans la plupart des flagship IPA des brasseries californiennes. Puis, dans les années 2000 furent commercialisées deux nouvelles variétés : l’Amarillo et le Simcoe.

.

Aujourd’hui, ces variétés sont old school. C’est ce que propose cette recette hommage à ces IPA oldschool brassées dans les années 2000 par Stone Brewing ou Russian River, lorsqu’une dose de malt caramel jusqu’à 10% était la règle dans une American IPA.

.

.

.

Profil de brassage

.

  • Taille du brassin : 21 litres (19 litres en bouteille)
  • Densité initiale : 1.063
  • Densité pré-ébullition : 1.058
  • Densité finale : 1.016
  • Efficacité : 70%
  • Méthode : 19 Litres BIAB sans rinçage
  • Amertume : 55 IBU
  • Couleur : 14 EBC
  • Alcool (%) : 6.3 %
  • Durée d’ébullition : 90 minutes
  • Température d’empâtage : 68°C (152°C)
  • Température de fermentation : 20°C (68°F)

.

. Recette

.

  • 6kg  Malt Pale Ale  (93%)
  • 250g Malt Caramel 40-60 EBC (4%)
  • 200g Malt Cara-Pils/Dextrine (3%)

.

  • 5g Columbus (AA 14,0%) 90′         (10 IBU)
  • 5g Chinook (AA 4,0%) 90′            (9 IBU)
  • 30g Amarillo (AA 8,5%) 30′         (19 IBU)
  • 30g Amarillo (AA 8,5%) 2′           (6 IBU)
  • 30g Simcoe (AA 13%) 1′               (4 IBU)
  • 30g Cascade (AA 5,5%) 1′             (4 IBU)
  • 30g Centennial (AA 10%) 1′         (7 IBU)
  • 30g Columbus (AA 14,0%) DryHop 5 jours
  • 30g Cascade (AA 5,5%) DryHop 5 jours
  • 30g Amarillo (AA 8,5%) DryHop 5 jours

.

  • 11g Fermentis Safale US-05
L’équivalent en levures liquides à la US-05 recommandées pour le brassage d’une West Coast IPA sont Wyeast 1056 American Ale et White Labs WLP001 California Ale. La levure équivalente en levure sèche est la Fermentis SafAle US-05.

.

Empâtage

.

  1. Porter 35 litres d’eau à la température de 70° (158°F). Ajouter le grain et remuez vigoureusement afin de ne pas avoir de boules de malt sèches. Couper le brûleur, mettez le couvercle et laissez reposer à 68°C (154°F) pendant 60 minutes.

Le volume pré-ébullition est revu à la hausse afin de tenir compte de l’ébullition de 90 minutes à la place de 60 minutes. Une ébullition plus longue permet d’éviter tout risque de faux-goût lié au diméthylsulfure (DMS) dans la bière

.

  1. Ensuite il faut procéder au “mash out” : remettez le brûleur en route jusqu’à atteindre une température de 77 degrés et remuez pendant 5 minutes.

.

Le « mash out » consiste à augmenter la température après l’empâtage entre 75 et 77°C (167°F – 170°F) afin de stopper l’action des enzymes. Il permet ainsi de figer le ratio entre sucres fermentescibles et sucres non fermentescibles dans le moût.

.

  1. Retirez le sac et laissez-le s’égoutter au-dessus de la cuve. Vous pouvez utiliser le couvercle afin de presser le sac pour extraire un maximum de liquide du moût.
  2. Vérifiez que la densité pré-ébullition est correcte. La densité pré-ébullition devrait être de 1.043 pour 31 litres de moût. Si tout se passe bien, notre densité post-ébullition sera de 1.064 pour un volume de 23 litres.

.

Ébullition

.

  1. Mettez le brûleur au maximum afin de porter le moût à ébullition, puis démarrez le chronomètre. Ajoutez alors les houblons amérisants comme indiqué sur la recette.
  2. Pendant l’ébullition, préparez de quoi nettoyer et désinfecter le fermenteur.
  3. Juste avant la fin de l’ébullition, plongez votre refroidisseur dans le moût avant de le stériliser. Si vous n’avez pas de refroidisseur, remplissez la baignoire d’eau et de bouteilles d’eau congelées.
  4. Après la fin de l’ébullition, vérifiez la densité . Notre densité post-ébullition pour cette recette est de 1.064 pour 23 litres de moût.
  5. Nettoyez vigoureusement votre seau de fermentation, dame-jeanne ou fermenteur ainsi que le couvercle et le barboteur.

.

 Ensemencement

.

  1. Une fois que le moût est à la température indiqué sur le sachet de levure, ouvrez le seau. Il s’agit du moment où le risque d’infection est le plus grand, donc tout ce qui va rentrer en contact avec le moût refroidi doit être parfaitement nettoyé.
  2. Aérez le moût en le remuant vigoureusement avec la cuillère en inox préalablement désinfectée.
  3. Ensemencez en introduisant les levures Fermentis Safale US-05. Utilisez une paire de ciseaux également nettoyée pour ouvrir le sachet.
  4. Une fois les levures introduites, fermez le couvercle. Secouez ensuite le fermenteur pendant quelques minutes afin d’oxygéner au maximum le moût.
  5. Remplissez le barboteur d’un mélange d’eau et de percarbonate de sodium puis fixez le dans le couvercle. Placez le fermenteur dans une pièce ou la température est à 19°C (66°F) pour une durée de 14 jours minimum.

.

. La fermentation est terminée lorsque la densité finale est stable pendant 3 jours d’affilée. Vérifiez donc votre densité : pour cette recette la densité finale doit être de 1.016.

.

Mise en bouteille

.

  1. Placez le fermenteur en hauteur, sur une table par exemple. Si le moût est secoué durant le transport, laissez le immobile quelques temps afin que le particules puissent se redéposer au fond du seau.
  2. Nettoyez tout ce qui va rentrer en contact avec la bière : le deuxième seau de resucrage, auto-siphon, tuyaux, bouteilles, capsules, fûts, tige d’embouteillage.
  3. Faites un sirop de sucre en dissolvant 100g de sucre de table (soit 5,2g/litre) dans un peu d’eau chauffée à la casserole. Ajoutez-le sirop de sucre dans le second seau.

.

La quantité de sucre à ajouter pour la refermentation en bouteille dépend du style de bière et de la température de fermentation. Pour obtenir une carbonatation idéale vous pouvez vérifier la quantité de sucre à ajouter à l’aide d’un calculateur.

.

4. Si vous utilisez un auto-siphon, placez le bout du tuyau dans la cuve d’embouteillage et amorcez l’auto-siphon en pompant une ou deux fois dans la cuve située en hauteur. Si vous n’utilisez pas d’auto siphon parce que votre seau est muni d’un robinet, nettoyez simplement l’extrémité du robinet de la cuve placée en hauteur et fixez un tuyau stérilisé vers la cuve d’embouteillage placée au sol

5.Transférez tout le liquide jusqu’à atteindre la couche de sédiments, le lit de levures appelé la lie. Laissez la lie dans le seau, elle pourra resservir pour un futur brassin.

6.Une fois pleine, placez la cuve d’embouteillage sur la table et fixez la tige d’embouteillage. Remplissez les bouteilles une à une, une fois que le liquide atteint l’extrémité du goulot, à la limite du débordement. La tige d’embouteillage va laisser l’espace idéal nécessaire entre la bière et la capsule.

7.Capsulez chaque bouteille avec votre capsuleuse. Si vous utilisez comme moi des bouteilles à bouchons refermables, fermez simplement le bouchon mécanique. Vous pouvez entourer le goulot de ruban adhésif si vous avez un doute sur l’étanchéité de vos bouteilles à bouchon mécanique.

Laissez votre West Coast IPA en bouteille pendant 15 jours. Cette phase dite de la refermentation en bouteille ou carbonatation doit durer au minimum 14 jours afin que la bière soit bien pétillante.

La quantité finale mise en bouteille pour cette recette est de 19 litres.

.

Sources 

.

Brewing Eclectic IPA: Pushing the Boundaries of India Pale Ale by Dick Cantwell (2018), Section 1, Chapter 1 : Cell Division: The Proliferation of American IPA

beerandbrewing.com/the-ipas-of-the-pacific-northwest/

gearpatrol.com/2019/07/10/what-happened-to-the-west-coast-ipa/

L’article Recette 19 litres West Coast IPA (Old School IPA) est apparu en premier sur Alphabiere.

2 months ago

Brasserie du Vallon - Apr 28

Douceur Dorée V2 – Bière blanche à l’avoine et houblon Mistral d’Alsace – 4.2%alc – Brassin n°27 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Douceur Dorée, bière entre blonde et blanche, toute en douceur et légèreté   Brassée avec une grande quantité de blé et d’avoine pour lui apporter une texture douce et longue en bouche malgré le taux d’alcool faible, ses saveurs sont dominées par un houblon subtile et floral. Mais on y décèle aussi des notes fruitées […]

Décou 2 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Douceur Dorée, bière entre blonde et blanche, toute en douceur et légèreté   Brassée avec une grande quantité de blé et d’avoine pour lui apporter une texture douce et longue en bouche malgré le taux d’alcool faible, ses saveurs sont dominées par un houblon subtile et floral. Mais on y décèle aussi des notes fruitées […]

Découvrir la suite : Douceur Dorée V2 – Bière blanche à l’avoine et houblon Mistral d’Alsace – 4.2%alc – Brassin n°27 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

2 months ago

Homebrewers.be - Apr 24

Le Ti Stout, Tropical Stout

Mon Tropical Stout est le résultat d’un manque flagrant d’imagination pour un événement du West Homebrew Club et d’une découverte lors d’une dégustation de bières de Brussels Beer Project. L’utilisation de houblons « américains » dans une […]

Cet article Le Ti Stout, Tropical Stout est apparu en premier sur Homebrewers.be.

2 months ago

Mon Tropical Stout est le résultat d’un manque flagrant d’imagination pour un événement du West Homebrew Club et d’une découverte lors d’une dégustation de bières de Brussels Beer Project. L’utilisation de houblons « américains » dans une bière foncée qui tâche.

Il en résulte un Stout léger disposant de notes de fruits tropicaux, d’agrumes et de chocolat. Le tout avec une bonne pétillance, parce que les bulles c’est la vie !

Kézako un Tropical Stout ?

Le Tropical stout est une bière foncée, douce, fruitée avec peu de saveur torréfiée. D’après le BJCP, les arômes de fruits peuvent être élevés. Mais peu ou pas d’arômes de houblon.

Pour ce dernier point c’est dommage, c’est justement via le houblonnage que je désire avoir la pointe fruitée. Mais pas que, via l’utilisation d’une kveik Farmgarden. Pour renforcer le côté moelleux de la bière je me suis permis d’ajouter un peu de lactose.

La recette

Pour cette recette, empâtage monopalier à 68°C. Pour mon houblonnage hors flammes, comme d’habitude je refroidis à 80°C et infuse le houblon pendant 10 minutes à cette température. Pour la fermentation, je suis descendu à 35°C, j’ai pitché ma kveik pour deux semaines de fermentation. Refermentation en bouteille avec utilisation de F2.

iFrameResize({},"#iframe_recipe_16246") Résultat

Une bière ultra fruitée, tirant sur les fruits tropicaux : mangue, chocolat et agrumes. Une bière « drinkable » comme je les aime. Une bière que je conseille pour chaque personne qui comme moi est fâchée avec les bières foncées.

C’est une bière que je rêverais de déguster sur une plage paradisiaque accompagnée d’accras, de boudin créole ou tout simplement d’un bon poulet boucanier.

A refaire.

Cet article Le Ti Stout, Tropical Stout est apparu en premier sur Homebrewers.be.

2 months ago

AlphaBiere - Mar 30

Recette Tepache Simcoe/Mosaïc (Pineapple Beer)

. epache! Derrière ce nom se cache une boisson fermentée originaire du Mexique. Cette “bière d’ananas” préparée avec la peau des ananas et du sucre brun ou “piloncillo” est une boisson faiblement alcoolisée, agrémentée d’épices comme la cannelle, le gingembre ou le piment et servie glacée pendant l’été. La peau des ananas contenant naturellement des [ 3 months ago

Temps de lecture : 6 minutes

.

Tepache! Derrière ce nom se cache une boisson fermentée originaire du Mexique. Cette “bière d’ananas” préparée avec la peau des ananas et du sucre brun ou “piloncillo” est une boisson faiblement alcoolisée, agrémentée d’épices comme la cannelle, le gingembre ou le piment et servie glacée pendant l’été.

La peau des ananas contenant naturellement des Brettanomyces, la version traditionnelle du tepache est fermentée “spontanément” sans ajout de levure de bière. Ici j’ai préféré utiliser une levure sèche de type Dry English Ale pour avoir un rendu plus proche d’une bière.

Pour l’anecdote, c’est alors que je recherchais une alternative low-abv  pour le brassam 2020, que les collègues québécois de Nanobrasseur m’ont soufflé cette idée originale. Merci à eux pour l’inspiration.

ÉTAPE 1 : PRÉPARER LES INGRÉDIENTS

.

Le tepache est une boisson simple et économique puisque l’objectif est de recycler les parties non comestibles de l’ananas : l’écorce et le noyau.

Ingrédients

.

  • 5 ananas bien mûrs
  • 250g de sucre de canne
  • 20g de gingembre frais
  • 5g de houblon Mosaïc en pellet (optionnel)
  • 5g de houblon Simcoe en pellet (optionnel)
  • 1 sachet de levure Fermentis SafAle S-04 (optionnel)

.

Matériel

.

  • Un couteau
  • Un seau de fermentation (j’ai utilisé un seau de bricolage 12L)
  • Un deuxième seau pour filtrer et faire le dryhop
  • Une casserole pour faire le sirop de sucre de canne
  • Une passoire pour la filtration
  • Une boule à thé pour le dry-hop

.

ÉTAPE 2 : PELEZ LES ANANAS

.

.

  • Coupez d’abord les deux extrémités haut et bas de l’ananas
  • Ensuite on s’attaque aux faces latérales avec un couteau qui coupe bien
  • Enfin on coupe tes tranches de 1cm de large

.

On peut choisir de couper la peau à raz sans laisser d’ananas. On peut aussi couper grossièrement et laisser un peu de chair d’ananas. On peut même décider d’incorporer la totalité de la chair de l’ananas. Bref, on fait comme on veut.

.

ÉTAPE 3 : AJOUTEZ LES ÉPICES

.

.

  • Pour cette recette j’ai utilisé uniquement du gingembre frais biologique. Je ne suis pas un  grand fan de cannelle et je voulais éviter des interférences lors du dry hop donc je n’ai pas rajouté d’autres épices mais libre à vous de tweaker votre tepache avec du Piment de Cayenne, clou de girofle, noix de muscade ou du Poivre du Sichuan.

.

ÉTAPE 4 : INCORPOREZ LE SIROP DE SUCRE

.

.

  1. Préparez d’abord un sirop de sucre de canne :
  2. Faites frémir 250 ml d’eau dans une casserole sur feu doux
  3. Diluez les 250g de sucre dans l’eau bouillante
  4. Remuez doucement jusqu’à ce que le sucre soit entièrement dissout et forme un sirop homogène
  5. Enfin, ajouter le sirop aux peaux d’ananas

.

La quantité de sucre que l’on rajoute détermine la densité en sucre avant fermentation. Plus on ajoute de sucre, plus la densité initiale (notée DI ou OG) sera élevée, et plus notre tepache sera alcoolisé après la fermentation

.

ÉTAPE 5 : AJOUTEZ DE L’EAU À TEMPÉRATURE D’ENSEMENCEMENT

.

DI = 5°Bx = 1.1019. Prise de densité  anecdotique puisque la chair de l’ananas échappe à la mesure

.

  • Remplissez le seau jusqu’à bien recouvrir l’ananas, il est important que les peaux soient bien immergées
  • Dans mon cas le mélange ananas+eau indique 5 litres sur la graduation du seau.
  • J’ai ajouté de l’eau à 15-20°C car c’est la température idéale recommandée pour la levure Fermentis SafAle S-04

.

Si votre eau est trop chaude, vous allez tuer les levures. Respectez la plage de température des levures qui figure sur le sachet. 

.

ÉTAPE 6 :ENSCEMENCEMENT ET FERMENTATION

.

.

Ici contrairement à la bière, pas de refroidissement donc il suffit d’ajouter les levures directement dans le seau. J’ai également choisi de ne pas réhydrater mes levures pour les stresser un peu en saupoudrant directement.

  1. Ajoutez les levures sèches
  2. Fermez le couvercle du seau
  3. Secouez bien pour oxygéner
  4. Placez le seau dans une pièce à température ambiante
  5. Attendez 24-36h

.

La fermentation du tepache est extrêmement rapide et vigoureuse. Contrairement à la bière, attendez vous à ce que la fermentation soit déjà terminée en 48h. ♦

En 24h le couvercle est déjà fortement bombé par l’activité des levures

.

J’ai attendu 5 jours et je pense que plus on attend, plus on va finir avec un tepache ultra atténué et (trop) dry. Pour une version future, je ferai la filtration et le dry-hop à 36h.

.

ÉTAPE 7 : FILTRATION

.

On note l’activité des levures par la présence des petites bulles d’oxygène. Aussi on voit que l’ananas a été “attaqué” par les levures, elles ont consommé la pulpe accroché aux peaux.

Ici point de matériel complexe, je me débarrasse du fruit et des peaux avec avec une passoire.

  1. Placez la passoire sur le deuxième seau
  2. Verser le contenu du premier seau dans la passoire
  3. Les déchets d’ananas restent dans la passoire
  4. Vous récupérez votre tepache

J’ai utilisé un seau de 12L, le mélange peau d’ananas+eau occupait 5L. Aprés filtration, j’ai obtenu 3 litres de tepache.

DI=5°B/DF=3°Bx. Après correction cela donne un taux d’alcool à 1.49%ABV.

À ce stade, votre tepache est déjà prêt à être consommé en sortie de fermenteur. Vous pouvez donc le réfrigérer et le consommer tel quel avec une rondelle de citron ou un peu de sucre si il est trop sec pour vous.

Si c’est trop léger en alcool, vous pouvez utiliser votre tepahce comme une base pour un cocktail (un peu comme du Pulco) en rajoutant de la tequila et du sucre.

ÉTAPE 8 : DRY-HOPPING

.

Comme on ne se refait pas, j’ai décidé d’ajouter un mélange 50/50 Simcoe/Mosaic pendant 48h à température ambiante pour renforcer le côté tropical de ce brevage ancestral. Au vu des faibles quantités, pas besoin ni de chaussette à houblon ou autre strainer :

  • 5g de Simcoe (12,5% AA) dans une boule à thé pendant 48h
  • 5g de Mosaic (13% AA)  dans une boule à thé pendant 48h

Après 48h de houblonnage à cru, transfert, réfrigération et dégustation. Je dois dire que quand j’ai ouvert le couvercle du seau après DH l’odeur était incroyable, je n’avais pas senti quelque chose d’aussi tropical dans une bière. Malheureusement, la bonne impression au niveau de l’arôme ne s’est pas concrétisée dans le goût.

ÉTAPE 9 : DÉGUSTATION ET OBSERVATIONS

.

.

Je pensais retrouver un goût d’ananas, de fruit frais, comme une boisson tropicale. Peut-être même comme une bière Sour à l’ananas. En fait mon tepache a fini extrêment dry, un peu comme une citronnade non-sucrée mais à l’ananas. Aussi, le goût de la peau d’ananas fermentée est très différent du goût du fruit. Et plus on attend, plus le goût “frais” se dégrade et on va tendre vers du vinaigre d’ananas.

Quelques pistes d’amélioration pour la prochaine version :

  • Utiliser 100% de la chair d’ananas et le réduire en purée de fruit
  • Se débarrasser du coeur de l’ananas qui a un goût agressif
  • Réduire la quantité de sucre pour conserver du corps
  • Réduire la durée de fermentation à 48h maximum
  • Mise en bouteille en 4 jours dry-hop compris
  • Faire une refermentation en bouteille à 1-2g/l max

.

Sources

D’après une idée originale de Maxime Cloutier et sa team du groupe québécois Nanobrasseur : www.facebook.com/nanobrasseur/

L’article Recette Tepache Simcoe/Mosaïc (Pineapple Beer) est apparu en premier sur Alphabiere.

3 months ago

Carnet d'un brasseur - Mar 23

3 recettes débutants en extrait de malt

# recettes en extrait de malt Vous souhaitez faire votre bière rapidement et sans trop de matériel pour commencer ? Et vous vous posez pas mal de questions pour y arriver. Quand on débute, pas évident de savoir quoi acheter,Quelle recette brasser ?Quel matériel ?Comment s’y prendre ? Bonne nouvelle, vous êtes sur la bonne […]

L’article 3 recettes débutants en extrait de malt e 3 months ago

# recettes en extrait de malt Vous souhaitez faire votre bière rapidement et sans trop de matériel pour commencer ? Et vous vous posez pas mal de questions pour y arriver. Quand on débute, pas évident de savoir quoi acheter,Quelle recette brasser ?Quel matériel ?Comment s’y prendre ? Bonne nouvelle, vous êtes sur la bonne […]

L’article 3 recettes débutants en extrait de malt est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

3 months ago

LABROWAR - Mar 20

Quoi de mieux que le confinement pour se mettre au brassage?

♦Pas besoin d'attestation pour s'organiser une journée brassage à la maison!

Voici une sélection de kits de brassage avec livraison rapide, au lieu d'acheter du PQ et des pâtes achetez du malt et du houblon... :-)

Les kits :

Cliquez sur l'image pour accéder à l'offre ou a la liste des offres correspondantes.












4 months ago
♦Pas besoin d'attestation pour s'organiser une journée brassage à la maison!

Voici une sélection de kits de brassage avec livraison rapide, au lieu d'acheter du PQ et des pâtes achetez du malt et du houblon... :-)

Les kits :

Cliquez sur l'image pour accéder à l'offre ou a la liste des offres correspondantes.












4 months ago