AlphaBiere - Sep 19

Recette 19 litres Belgian Strong Tripel Hop Citra

. ue se passerait-il si l’on réalisait une synthèse du style traditionnel belge Belgian Golden Strong Ale–  avec un gros houblonnage typique des Double IPA américaines à l’aide du houblon Citra? .  Une bière forte et complexe mais dont la rondeur naturelle liée au style est largement éclipsée par un arôme envahissant et corrosif de […]

L’article Recette 1 a day ago

Temps de lecture : 5 minutes

.

Que se passerait-il si l’on réalisait une synthèse du style traditionnel belge Belgian Golden Strong Ale–  avec un gros houblonnage typique des Double IPA américaines à l’aide du houblon Citra?

Une bière forte et complexe mais dont la rondeur naturelle liée au style est largement éclipsée par un arôme envahissant et corrosif de pamplemousse lié à un dry-hopping massif.

.

La recette suivante est librement adaptée de la Belgian Golden Strong Ale Triple Hop Citra de la brasserie belge Duvel-Moortgat qui réalise cet exercice d’équilibre. 

.

Profil de brassage
  • Taille du brassin : 23 litres en fermenteur (19 litres en bouteille
  • Densité initiale : 1.080
  • Densité pré-ébullition : 1.0
  • Densité finale : 1.019
  • Efficacité : 70%
  • Méthode : 19 Litres BIAB sans rinçage

.

Pour les bières à forte densité en BIAB on peut utiliser la technique du double empâtage

.

  • Durée d’ébullition : 60 minutes
  • Amertume : 116 IBU
  • Couleur : 12 EBC
  • Alcool (%) : 7,8%
  • Température de fermentation : 19°C puis 21°C
  • Empâtage : 65°C pendant 90 minutes

.

Pour une Belgian Golden Strong Ale, même avec moût hautement fermentescible résultant de l’utilisation quasi-exclusive de malts de base, l’empatage traditionnel de 60 minutes peut ne pas suffire. On recommande souvent d’allonger la durée d’empatage à 90 minutes à une température de 61-64°C pour extraire un maximum de sucre.

.

Recette
  • 7,5kg  Malt Pale 2RP   (80,5%)
  • 1,7kg Sucre candi blanc               (19,5%)
  • 30g Saaz (AA 4%) 60′ (52 IBU)
  • 30g Styrian Goldings (AA 5,4%) 15′ (29 IBU)

.

  • 60g Citra (AA 12%) Dry Hop 5 jours
  • 2 sachets Fermentis Safbrew T-58

.

Il est important d’ensemencer le moût avec une quantité suffisante de levures viables afin de mener à bien la fermentation. Plus la densité est élevée et plus il faudra de levures. Pour 21 litres de moût à 1.080, il faut 330 milliards de cellules soit 18g de levures sèches T-58.

.

Il est préférable d’éviter de réutiliser la lie d’un précédent brassin de Double IPA. En effet, la viabilité des levures est fortement affectée par la quantité de houblon et par le fort taux d’alcool.

.

Empâtage

.

  1. Porter 34,5 litres d’eau à la temperature de 67°. Ajouter le grain et remuez vigoureusement afin de ne pas avoir de boules de malt sèches. Couper le brûleur, mettez le couvercle et laissez reposer à 65°C pendant 90 minutes.
  2. Ensuite il faut procéder au “mash out” : remettez le brûleur en route jusqu’à atteindre une température de 77 degrés et remuez pendant 5 minutes.

.

Le « mash out » consiste à augmenter la température après l’empâtage entre 75 et 77°C afin de stopper l’action des enzymes. Il permet ainsi de figer le ratio entre sucres fermentescibles et sucres non fermentescibles dans le moût.

.

  1. Retirez le sac et laissez-le s’égoutter au-dessus de la cuve. Vous pouvez utiliser le couvercle afin de presser le sac pour extraire un maximum de liquide du moût.
  2. Vérifiez que la densité pré-ébullition est correcte. La densité pré-ébullition devrait être de 1.050 pour 33 litres de moût. Si tout se passe bien, notre densité post-ébullition sera de 1.095 pour un volume de 21 litres.

.

Ébullition

.

  1. Mettez le brûleur au maximum afin de porter le moût à ébullition, puis démarrez le chronomètre. Ajoutez alors les houblons amérisants comme indiqué sur la recette.

  1. Pendant l’ébullition, préparez de quoi nettoyer et désinfecter le fermenteur.
  2. Juste avant la fin de l’ébullition, plongez votre refroidisseur dans le moût avant de le stériliser. Si vous n’avez pas de refroidisseur, remplissez la baignoire d’eau et de bouteilles d’eau congelées.
  3. Après la fin de l’ébullition, vérifiez la densité . Notre densité post-ébullition pour cette recette est de 1.075 pour 20 litres de moût.
  4. Nettoyez vigoureusement votre seau de fermentation, dame-jeanne ou fermenteur ainsi que le couvercle et le barboteur.
  5. Transférez votre moût dans le fermenteur désinfecté et fermez le couvercle. Placez le fermenteur dans la baignoire et laissez le robinet et la bonde d’évacuation d’eau légèrement ouverte pour que le refroidissement se fasse plus rapidement.
  6. Une fois que le moût est à la température indiqué sur le sachet de levure, ouvrez le seau. Il s’agit du moment où le risque d’infection est le plus grand, donc tout ce qui va rentrer en contact avec le moût refroidi doit être parfaitement nettoyé.
  7. Aérez le moût en le remuant vigoureusement avec la cuillère en inox préalablement désinfectée.
  8. Ensemencez en introduisant la levure Fermentis SafAle US-05. Utilisez une paire de ciseaux également nettoyée pour ouvrir le sachet.
  9. Une fois les levures introduites, fermez le couvercle. Secouez ensuite le fermenteur pendant quelques minutes afin d’oxygéner au maximum le moût.
  10. Remplissez le barboteur d’un mélange d’eau et de percarbonate de sodium puis fixez le dans le couvercle. Placez le fermenteur dans une pièce ou la température est entre 19 et 21°C pour une durée de 14 jours minimum.

.

Remplir le barboteur avec de l’alcool fort de type vodka premier prix permet d’éviter tout risque d’infection. Si l’alcool est aspiré par accident dans le fermenteur, les conséquences sont négligeables.

.

Mise en bouteille

.

  1. Placez le fermenteur en hauteur, sur une table par exemple. Si le moût est secoué durant le transport, laissez le immobile quelques temps afin que le particules puissent se redéposer au fond du seau.
  2. Nettoyez tout ce qui va rentrer en contact avec la bière : le deuxième seau de resucrage, auto-siphon, tuyaux, bouteilles, capsules, fûts, tige d’embouteillage.
  3. Faites un sirop de sucre en dissolvant 100g de sucre de table (soit 5g/litres) dans un peu d’eau chauffée à la casserole. Ajoutez-le sirop de sucre dans le second seau.

.

Ajouter le sirop de sucre en premier dans le seau vide va permettre qu’il se répartisse de façon égale lors du transfert. Le but est d’éviter que certaines bouteilles soient trop pétillantes, et d’autres pas assez.

.

4. Si vous utilisez un auto-siphon, placez le bout du tuyau dans la cuve d’embouteillage et amorcez l’auto-siphon en pompant une ou deux fois dans la cuve située en hauteur. Si vous n’utilisez pas d’auto siphon parce que votre seau est muni d’un robinet, nettoyez simplement l’extrémité du robinet de la cuve placée en hauteur et fixez un tuyau stérilisé vers la cuve d’embouteillage placée au sol

5.Transférez tout le liquide jusqu’à atteindre la couche de sédiments, le lit de levures appelé la lie. Laissez la lie dans le seau, elle pourra resservir pour un futur brassin.

6.Une fois pleine, placez la cuve d’embouteillage sur la table et fixez la tige d’embouteillage. Remplissez les bouteilles une à une, une fois que le liquide atteint l’extrémité du goulot, à la limite du débordement. La tige d’embouteillage va laisser l’espace idéal nécessaire entre la bière et la capsule.

7.Capsulez chaque bouteille avec votre capsuleuse. Si vous utilisez comme moi des bouteilles à bouchons refermables, fermez simplement le bouchon mécanique. Vous pouvez entourer le goulot de ruban adhésif si vous avez un doute sur l’étanchéité de vos bouteilles à bouchon mécanique.

Laissez la Golden Strong Ale Tripel Hop en bouteille pendant 30 jours. Cette phase dite de la refermentation en bouteille ou carbonatation doit durer au minimum 14 jours afin que la bière soit bien pétillante, mais vous pouvez tester d’en ouvrir une après 7 jours si vous êtes trop impatient.

L’article Recette 19 litres Belgian Strong Tripel Hop Citra est apparu en premier sur Alphabiere.

a day ago

MES BIERES A LA REUNION - Sep 01

AMERICAN BARLEYWINE

Un petit American Barleywine pour changer

22C au BJCP

Il a en commun avec la version Anglaise sa très logue ébullition

La grosse différence vient surtout des houblons utilisés qui dans ce cas sont du nouveau monde

J'ai partagé mon brassin en deux, une partie a été ensemencé avec un mélange de London III et Wlp013 récupérés et l'autre avec de la Kveik Voss de chez Lal 19 days ago

Un petit American Barleywine pour changer

22C au BJCP

Il a en commun avec la version Anglaise sa très logue ébullition

La grosse différence vient surtout des houblons utilisés qui dans ce cas sont du nouveau monde

J'ai partagé mon brassin en deux, une partie a été ensemencé avec un mélange de London III et Wlp013 récupérés et l'autre avec de la Kveik Voss de chez Lallemand, au bout d'une semaine les levures Anglaises on fait chuter la densité à 1020 alors que la partie avec Kveik est resté bloquée à 1040, J'ai fait un transfert ou j'ai réuni les deux parties dans un seul fermenteur, la fermentation est repartie. Certainement que le Kveik ne supporte pas autant d'alcool  


Pour ce style de Barleywine Américain il aurait été plus judicieux de prendre une levure Américaine

 

Voici la recette

Type: Tout Grain
Batch Size: 22,00 L

Efficiency: 72,00 %

QuantitéNomTypeN°% du TotalVolume9,00 kgMM Best Pale Bio (9,0 EBC)Grain181,8 %
0,50 kgChateau Munick (15,0 EBC)Grain24,5 %
0,50 kgMM BEST Melanoidin (70,0 EBC)Grain34,5 %
0,50 kgMM Dingemans Cara 120 (120,0 EBC)Grain44,5 %
0,50 kgMM Dingemans Cara 50 (50,0 EBC)Grain54,5 %
70,00 gRécup Dh session Ipa [7,75 %] - ébullition 90,0 minHoublons642,4 IBUs-10,00 gSorachi Ace [13,00 %] - ébullition 90,0 minHoublons710,2 IBUs-20,00 gChinook [11,20 %] - ébullition 10,0 minHoublons86,0 IBUs-20,00 gCitra [13,50 %] - ébullition 10,0 minHoublons97,2 IBUs-20,00 gMosaic [12,50 %] - ébullition 10,0 minHoublons106,7 IBU
-




-  Gravity, Alcohol Content and Color Est Original Gravity: 1,112 SG
Est Final Gravity: 1,031 SG
Estimated Alcohol by Vol: 11,0 %
Bitterness: 72,5 IBUs
Est Color: 37,0 EBC 19 days ago

LABROWAR - Aug 25

Tree House Brewing Julius..... La recette!

♦La Julius de la brasserie Tree House Brewing est un monstre!
Elle domine le marché des Neipa depuis sa création et reste indétrônable, vous pouvez vérifier par vous même en consultant le classement Ratebeer elle est bien entendu noté 100/100...
Cette bière est par contre très difficile à trouver alors pourquoi ne pas la brasser? 
Je vous propose donc la recette du clone de ce mo 26 days ago
♦La Julius de la brasserie Tree House Brewing est un monstre!
Elle domine le marché des Neipa depuis sa création et reste indétrônable, vous pouvez vérifier par vous même en consultant le classement Ratebeer elle est bien entendu noté 100/100...
Cette bière est par contre très difficile à trouver alors pourquoi ne pas la brasser? 
Je vous propose donc la recette du clone de ce monument aromatique.
Vous trouverez sous la recette les liens pour télécharger le PDF ou le XML a intégrer dans votre logiciel de brassage favori ou votre appli Grainfather connect par exemple
à vous de jouer !
La recette de la Julius de la brasserie Tree House Brewing :♦♦
Le PDF de la recette de la Julius de la brasserie Tree House Brewing
Le XML de la recette de la Julius de la brasserie Tree House Brewing
26 days ago

Homebrewers.be - Aug 20

Le goût des bières fermières : De la tradition à l’innovation

Un choix de lecture fait à la hâte pour ces 3 semaines de vacances au Pays Bigouden (France, Bretagne, Finistère sud) et que dire ? Martin Thibault n’est autre que l’auteur derrière « Les Paradis de […]

Cet article Le goût des bières fermières : De la tradition à l’innovation est apparu en premier sur Homebrewers.be.

1 months ago

Un choix de lecture fait à la hâte pour ces 3 semaines de vacances au Pays Bigouden (France, Bretagne, Finistère sud) et que dire ?

Martin Thibault n’est autre que l’auteur derrière « Les Paradis de la Bière blanche : Epicée et Fruitée » sorti il y a quelques années. Mais surtout, il est le co-auteur de « Saveurs gastronomiques de la bière » une des bibles francophones sur la bière.

Au premier abord, ce livre a été écrit par un passionné. Et ça se ressent tout au long de la lecture. Ce fut une très belle découverte, de chapitre en chapitre on apprend ce qu’est une bière fermière. L’auteur nous ouvre très vite les yeux et bouscule nos vérités sur le sujet. J’ai beaucoup aimé son approche « internationale » du sujet. Nous faisant voyager jusqu’au Bhoutan et en mettant en avant le savoir-faire brassicole des pays nordiques.

La bière fermière n’est pas qu’une question de processus de fabrication c’est avant tout un état d’esprit. Une envie de partager des saveurs non lissées par les guides de style. Une manière de faire ressortir le terroir dans chaque gorgée. En lisant ces pages, je comprend mieux pourquoi la Brasserie de la Senne propose très souvent des bières de cette famille, et pourquoi ils se battent au quotidien pour que le goût ne soit pas uniformisé.

En quoi ce livre aidera le brasseur amateur ? A simplement ouvrir les yeux et comprendre qu’un style (ou devrait-on dire, une famille) de bières est bien plus qu’une simple utilisation de levures sorties de laboratoires, de grains cultivés dans des contrées lointaines ou encore du houblon acheminé depuis le bout du monde. Que certains styles sont très proches. Et que la volonté de mettre en avant le terroir local de la brasserie devrait être un point primordial pour celle-ci. Et en même temps qu’il est tout à fait normal de vouloir le meilleur et de faire appel à des spécialistes pas toujours locaux.

Pour ma part, sachez que ce livre m’a directement inspiré pour une bière saison qui je l’espère pourra être dégustée lors du BHA Homebrew Festival 2020.

Si vous ne savez pas quoi lire pendant vos vacances, n’hésitez pas à acquérir ce livre !

Cet article Le goût des bières fermières : De la tradition à l’innovation est apparu en premier sur Homebrewers.be.

1 months ago

AlphaBiere - Aug 07

Recette 19 litres Belgian Golden Strong Ale

. e style Belgian Golden Strong Ale est une promesse, celle d’une bière claire, sèche, forte, et effervescente. La bière forte belge forte réussit l’alliance des esters fruités – pomme, poire, orange – et d’une touche phénolique épicée qui se mélange aux saveurs poivrées des houblons de type Saaz ou Styrian Goldings. En clair, il s’agit […]

L 1 months ago

Temps de lecture : 5 minutes

.

Le style Belgian Golden Strong Ale est une promesse, celle d’une bière claire, sèche, forte, et effervescente. La bière forte belge forte réussit l’alliance des esters fruités – pomme, poire, orange – et d’une touche phénolique épicée qui se mélange aux saveurs poivrées des houblons de type Saaz ou Styrian Goldings. En clair, il s’agit d’une bière complexe, forte en alcool mais délicate.

.

La clé pour obtenir une bière sèche et alcoolisée est de rajouter (beaucoup) de sucre. Pour le malt on utilisera 100% de Malt Pilsen. La levure de souche belge est également essentielle au style, pour favoriser le développement des esters de type fruits à pépins, notamment de poire.

.

Il est difficile de ne pas citer Duvel (Duivel désigne le diable en flamand) de la brasserie Moortgat, pionnière du style et à laquelle cette recette rend hommage.

Profil de brassage

.

  • Densité initiale : 1.073
  • Densité pré-ébullition : 1.062
  • Densité finale : 1.018
  • Méthode : 19 Litres BIAB sans rinçage
  • Amertume : 33 IBU
  • Couleur : 6 EBC
  • Alcool (%) : 7.2%
  • Durée d’ébullition : 90 minutes
  • Température d’empâtage : 65°C (149°F)
  • Température de fermentation : 18° puis 25°C

.

On inocule dans la fourchette basse de température prévue 18-19°C puis on monte progressivement la température de fermentation jusqu’à 25°C-28°C à partir du troisième jour de fermentation

.

Recette

.

  • 6kg  Malt Pilsner (85%)
  • 1kg Sucre de canne (15%)

.

On ajoute le sucre à 5 minutes de la fin de l’ébullition ou une fois la flamme coupée pour qu’il se dissolve bien sans pour autant caraméliser au fond de la cuve
  • 60g Saaz (AA 4.0%) 90′   (33 IBU)

.

  • 15g Fermentis Safbrew T-58

.

Pour les bières à forte densité assurez-vous d’ensemencer suffisamment de levures avec un calculateur

.

L’équivalent à la T-58 en levure liquide sont White Labs WLP570 Belgian Golden Ale, Wyeast 1388 Belgian Strong Ale ou Omega OYL-024 Belgian Ale A

.

Empâtage

.

  1. Porter 30 litres d’eau à la temperature de 68°. Ajouter le grain et remuez vigoureusement afin de ne pas avoir de boules de malt sèches. Couper le brûleur, mettez le couvercle et laissez reposer à 65°C pendant 60 minutes.
  2. Ensuite il faut procéder au “mash out” : remettez le brûleur en route jusqu’à atteindre une température de 77 degrés et remuez pendant 5 minutes.

.

Le « mash out » consiste à augmenter la température après l’empâtage entre 75 et 77°C afin de stopper l’action des enzymes. Il permet ainsi de figer le ratio entre sucres fermentescibles et sucres non fermentescibles dans le moût.

.

  1. Retirez le sac et laissez-le s’égoutter au-dessus de la cuve. Vous pouvez utiliser le couvercle afin de presser le sac pour extraire un maximum de liquide du moût.
  2. Vérifiez que la densité pré-ébullition est correcte. La densité pré-ébullition devrait être de 1.058 pour 26 litres de moût.
La densité pré-ébullition visée peut varier car elle dépend notamment de votre taux d’évaporation. Plus le taux d’évaporation est élevé et plus l’ébullition va concentrer le moût
  1. Pour cette recette, notre densité post-ébullition sera de 1.073 pour un volume de 21 litres.

.

Ébullition

.

  1. Mettez le brûleur au maximum afin de porter le moût à ébullition, puis démarrez le chronomètre. Ajoutez alors les houblons comme indiqué sur la recette.
  2. Pendant l’ébullition, préparez de quoi nettoyer et désinfecter le fermenteur.
  3. Juste avant la fin de l’ébullition, plongez votre refroidisseur dans le moût avant de le stériliser. Si vous n’avez pas de refroidisseur, remplissez la baignoire d’eau et de bouteilles d’eau congelées.
  4. Après la fin de l’ébullition, vérifiez la densité . Notre densité post-ébullition pour cette recette est de 1.073 pour 21 litres de moût.
  5. Nettoyez vigoureusement votre seau de fermentation, dame-jeanne ou fermenteur ainsi que le couvercle et le barboteur.
  6. Transférez votre moût dans le fermenteur désinfecté et fermez le couvercle. Placez le fermenteur dans la baignoire et laissez le robinet et la bonde d’évacuation d’eau légèrement ouverte pour que le refroidissement se fasse plus rapidement.
  7. Une fois que le moût est à la température indiqué sur le sachet de levure, ouvrez le seau. Il s’agit du moment où le risque d’infection est le plus grand, donc tout ce qui va rentrer en contact avec le moût refroidi doit être parfaitement nettoyé.
  8. Aérez le moût en le remuant vigoureusement avec la cuillère en inox préalablement désinfectée.
  9. Ensemencez en introduisant la levure. Utilisez une paire de ciseaux également nettoyée pour ouvrir le sachet.
  10. Une fois les levures introduites, fermez le couvercle. Secouez ensuite le fermenteur pendant quelques minutes afin d’oxygéner au maximum le moût.
  11. Remplissez le barboteur d’un mélange d’eau et de percarbonate de soude puis fixez le dans le couvercle. Placez le fermenteur dans une pièce ou la température est entre 18 et 20°C pour une durée de 14 jours minimum.
Mise en bouteille

.

  1. Placez le fermenteur en hauteur, sur une table par exemple. Si le moût est secoué durant le transport, laissez le immobile quelques temps afin que le particules puissent se redéposer au fond du seau.
  2. Nettoyez tout ce qui va rentrer en contact avec la bière : le deuxième seau de resucrage, auto-siphon, tuyaux, bouteilles, capsules, fûts, tige d’embouteillage.
  3. Faites un sirop de sucre en dissolvant 114g de sucre de table (soit 6g/litres) dans un peu d’eau chauffée à la casserole. Ajoutez-le sirop de sucre dans le second seau.

.

Ajouter le sirop de sucre en premier dans le seau vide va permettre qu’il se répartisse de façon égale une fois la bière transférée. Le but est d’éviter que certaines bouteilles soient trop pétillantes, et d’autres pas assez.

.

4. Si vous utilisez un auto-siphon, placez le bout du tuyau dans la cuve d’embouteillage et amorcez l’auto-siphon en pompant une ou deux fois dans la cuve située en hauteur. Si vous n’utilisez pas d’auto siphon parce que votre seau est muni d’un robinet, nettoyez simplement l’extrémité du robinet de la cuve placée en hauteur et fixez un tuyau stérilisé vers la cuve d’embouteillage placée au sol

.

5.Transférez tout le liquide jusqu’à atteindre la couche de sédiments, le lit de levures appelé la lie. Laissez la lie dans le seau, elle pourra resservir pour un futur brassin.

.

6.Une fois pleine, placez la cuve d’embouteillage sur la table et fixez la tige d’embouteillage. Remplissez les bouteilles une à une, une fois que le liquide atteint l’extrémité du goulot, à la limite du débordement. La tige d’embouteillage va laisser l’espace idéal nécessaire entre la bière et la capsule.

7.Capsulez chaque bouteille avec votre capsuleuse. Si vous utilisez comme moi des bouteilles à bouchons refermables, fermez simplement le bouchon mécanique. Vous pouvez entourer le goulot de ruban adhésif si vous avez un doute sur l’étanchéité de vos bouteilles à bouchon mécanique.

Laissez votre Belgian Golden Strong Ale  en bouteille pendant 15 jours. Cette phase dite de la refermentation en bouteille ou carbonatation doit durer au minimum 14 jours afin que la bière soit bien pétillante, mais vous pouvez tester d’en ouvrir une après 7 jours si vous êtes trop impatient.

Sources

.

Brew Like a Monk: Trappist, Abbey, and Strong Belgian Ales and How to Brew Them, Stan Hieronimus ; (p 253 : “GOLDEN & STRONG”)

beerandbrewing.com/make-your-best-belgian-golden-strong-ale/

Brouwerij Duvel Moortgat’s Duvel clone

L’article Recette 19 litres Belgian Golden Strong Ale est apparu en premier sur Alphabiere.

1 months ago

AlphaBiere - Jul 23

Recette 19 litres Red IPA

  . ne Red IPA est une bière houblonnée et amère comme une American IPA sauf qu’elle a davantage de corps et la douceur maltée issue de l’utilisation des malts cara plus foncés. . Toutefois, la Red IPA conserve un final sec et ne doit pas être sirupeuse comme un barlweywine ou une Imperial Red […]

L’article Recette 19 litres Red IPA est apparu en premier sur Alphabiere.< 2 months ago

Temps de lecture : 5 minutes

 

.

Une Red IPA est une bière houblonnée et amère comme une American IPA sauf qu’elle a davantage de corps et la douceur maltée issue de l’utilisation des malts cara plus foncés.

.

Toutefois, la Red IPA conserve un final sec et ne doit pas être sirupeuse comme un barlweywine ou une Imperial Red Ale afin de conserver la buvabilité d’une IPA.

Pour certains, la sous-catégorie Red IPA n’existe que virtuellement, puisque de nombreuses IPA anglaises plus maltées ont cette couleur rubis.

.

La couleur rousse est apportée par l’utilisation de malt mélanoidine et de carafa 3. À l’instar d’une Irish Red Ale la bière doit rester claire même si le houblonnage à cru apporte un léger trouble 

.

Cette recette est librement inspirée de la Red IPA “Liquid Mistress” de la brasserie londonienne Siren Craft Brew

.

.

.

.

Profil de brassage

.

  • Taille du brassin : 21 litres (19 litres en bouteille)
  • Densité initiale : 1.062
  • Densité pré-ébullition : 1.056
  • Densité finale : 1.016
  • Efficacité : 70%
  • Méthode : 19 Litres BIAB sans rinçage
  • Amertume : 61 IBU
  • Couleur : 32 EBC
  • Alcool (%) : 6.1 %
  • Durée d’ébullition : 90 minutes
  • Température d’empâtage : 68°C (152°C)
  • Température de fermentation : 20°C (68°F)

.

. Recette

.

  • 3kg200g  Malt Pale Ale  (51%)
  • 2kg Malt Munich Caramel 40-60 EBC (32%)
  • 500g Malt Caramel 40-60 EBC (8%)
  • 400g Malt Mélanoïdine (7%)
  • 90g Malt Carafa III (2%)

.

  • 15g Magnum AA 14,0%) 90′         (30 IBU)
  • 40g Centennial (AA 10%) 10′            (12 IBU)
  • 60g Chinook (AA 13%) 1′         (19 IBU)
  • 30g Columbus (AA 14,0%) DryHop 5 jours
  • 30g Centennial (AA 5,5%) DryHop 5 jours
  • 30g Chinook (AA 13%) DryHop 5 jours

.

  • 11g Fermentis Safale US-05
L’équivalent en levures liquides à la US-05 recommandées pour le brassage d’une Red IPA sont  White Labs WLP001 California Ale, Wyeast 1056 American Ale, White Labs WLP007 Dry English Ale. En fait, toute levure avec un taux d’atténuation élevé et un profil gustatif neutre pourra convenir. La levure équivalente en levure sèche est la Fermentis SafAle US-05.

.

Empâtage

.

  1. Porter 35 litres d’eau à la température de 70° (158°F). Ajouter le grain et remuez vigoureusement afin de ne pas avoir de boules de malt sèches. Couper le brûleur, mettez le couvercle et laissez reposer à 68°C (154°F) pendant 60 minutes.

Le volume pré-ébullition est revu à la hausse afin de tenir compte de l’ébullition de 90 minutes à la place de 60 minutes. Une ébullition plus longue permet d’éviter tout risque de faux-goût lié au diméthylsulfure (DMS) dans la bière

.

  1. Ensuite il faut procéder au “mash out” : remettez le brûleur en route jusqu’à atteindre une température de 77 degrés et remuez pendant 5 minutes.

.

Le « mash out » consiste à augmenter la température après l’empâtage entre 75 et 77°C (167°F – 170°F) afin de stopper l’action des enzymes. Il permet ainsi de figer le ratio entre sucres fermentescibles et sucres non fermentescibles dans le moût.

.

  1. Retirez le sac et laissez-le s’égoutter au-dessus de la cuve. Vous pouvez utiliser le couvercle afin de presser le sac pour extraire un maximum de liquide du moût.
  2. Vérifiez que la densité pré-ébullition est correcte. La densité pré-ébullition devrait être de 1.045 pour 31 litres de moût. Si tout se passe bien, notre densité post-ébullition sera de 1.062 pour un volume de 23 litres.

.

Ébullition

.

  1. Mettez le brûleur au maximum afin de porter le moût à ébullition, puis démarrez le chronomètre. Ajoutez alors les houblons amérisants comme indiqué sur la recette.
  2. Pendant l’ébullition, préparez de quoi nettoyer et désinfecter le fermenteur.
  3. Juste avant la fin de l’ébullition, plongez votre refroidisseur dans le moût avant de le stériliser. Si vous n’avez pas de refroidisseur, remplissez la baignoire d’eau et de bouteilles d’eau congelées.
  4. Après la fin de l’ébullition, vérifiez la densité . Notre densité post-ébullition pour cette recette est de 1.062 pour 23 litres de moût.
  5. Nettoyez vigoureusement votre seau de fermentation, dame-jeanne ou fermenteur ainsi que le couvercle et le barboteur.

.

 Ensemencement

.

  1. Une fois que le moût est à la température indiqué sur le sachet de levure, ouvrez le seau. Il s’agit du moment où le risque d’infection est le plus grand, donc tout ce qui va rentrer en contact avec le moût refroidi doit être parfaitement nettoyé.
  2. Aérez le moût en le remuant vigoureusement avec la cuillère en inox préalablement désinfectée.
  3. Ensemencez en introduisant les levures Fermentis Safale US-05. Utilisez une paire de ciseaux également nettoyée pour ouvrir le sachet.
  4. Une fois les levures introduites, fermez le couvercle. Secouez ensuite le fermenteur pendant quelques minutes afin d’oxygéner au maximum le moût.
  5. Remplissez le barboteur d’un mélange d’eau et de percarbonate de sodium puis fixez le dans le couvercle. Placez le fermenteur dans une pièce ou la température est à 19°C (66°F) pour une durée de 14 jours minimum.

.

. La fermentation est terminée lorsque la densité finale est stable pendant 3 jours d’affilée. Vérifiez donc votre densité : pour cette recette la densité finale doit être de 1.016.

.

Mise en bouteille

.

L’ajout de sucre lors de la mise en bouteille vise à carbonater la bière, c’est à dire à lui donner sa pétillance. Ce n’est pas un ajout de sucre qui fait partie de la recette ou qui vise à modifier le goût de la bière. Retrouvez des informations utiles sur l’utilisation du sucre dans le brassage.

.

  1. Placez le fermenteur en hauteur, sur une table par exemple. Si le moût est secoué durant le transport, laissez le immobile quelques temps afin que le particules puissent se redéposer au fond du seau.
  2. Nettoyez tout ce qui va rentrer en contact avec la bière : le deuxième seau de resucrage, auto-siphon, tuyaux, bouteilles, capsules, fûts, tige d’embouteillage.
  3. Faites un sirop de sucre en dissolvant 100g de sucre de table (soit 5,2g/litre) dans un peu d’eau chauffée à la casserole. Ajoutez-le sirop de sucre dans le second seau.

.

La quantité de sucre à ajouter pour la refermentation en bouteille dépend du style de bière et de la température de fermentation. Pour obtenir une carbonatation idéale vous pouvez vérifier la quantité de sucre à ajouter à l’aide d’un calculateur.

.

4. Si vous utilisez un auto-siphon, placez le bout du tuyau dans la cuve d’embouteillage et amorcez l’auto-siphon en pompant une ou deux fois dans la cuve située en hauteur. Si vous n’utilisez pas d’auto siphon parce que votre seau est muni d’un robinet, nettoyez simplement l’extrémité du robinet de la cuve placée en hauteur et fixez un tuyau stérilisé vers la cuve d’embouteillage placée au sol

5.Transférez tout le liquide jusqu’à atteindre la couche de sédiments, le lit de levures appelé la lie. Laissez la lie dans le seau, elle pourra resservir pour un futur brassin.

6.Une fois pleine, placez la cuve d’embouteillage sur la table et fixez la tige d’embouteillage. Remplissez les bouteilles une à une, une fois que le liquide atteint l’extrémité du goulot, à la limite du débordement. La tige d’embouteillage va laisser l’espace idéal nécessaire entre la bière et la capsule.

7.Capsulez chaque bouteille avec votre capsuleuse. Si vous utilisez comme moi des bouteilles à bouchons refermables, fermez simplement le bouchon mécanique. Vous pouvez entourer le goulot de ruban adhésif si vous avez un doute sur l’étanchéité de vos bouteilles à bouchon mécanique.

Laissez votre Red IPA en bouteille pendant 15 jours. Cette phase dite de la refermentation en bouteille ou carbonatation doit durer au minimum 14 jours afin que la bière soit bien pétillante.

La quantité finale mise en bouteille pour cette recette est de 19 litres.

.

Sources 

.

Homework #1: Hoppy Red Ale – Ballast Point : www.ballastpoint.com/wp-content/uploads/2018/10/Homework-1-Hoppy-Red-Ale-All-Grain-Recipe.pdf

beerandbrewing.com/make-your-best-red-ipa/

www.brassageamateur.com/forum/ftopic19571.html

L’article Recette 19 litres Red IPA est apparu en premier sur Alphabiere.

2 months ago

Blog du Gamb - Jul 12

Mod Game Boy Advance

J'ai jamais vraiment aimé Nintendo mais il faut avouer que j'ai passé pas mal de temps à jouer sur émulateur à des jeux Game Boy Adavance. Je vais en modder une à mon gout :-)
 

 

Coût de la construction


GBA d'occaz : 25 euros livré (leboncoin)
Ecran AGS-101 IPS : 33 euros livré (aliexpress)
Nappe spécifique pour l'écran AGS-101 : N/A
Coque custom : 4,30 euros liv 2 months ago

J'ai jamais vraiment aimé Nintendo mais il faut avouer que j'ai passé pas mal de temps à jouer sur émulateur à des jeux Game Boy Adavance. Je vais en modder une à mon gout :-)
 

 

Coût de la construction


GBA d'occaz : 25 euros livré (leboncoin)
Ecran AGS-101 IPS : 33 euros livré (aliexpress)
Nappe spécifique pour l'écran AGS-101 : N/A
Coque custom : 4,30 euros livré (aliexpress)
Set boutons : 1,70 euros (aliexpress)
Batterie :
Power card usb :
EZ flash omega : 37 euros livré (ebay)
Carte SDHC 16Go : 3 euros ?


Coque transparente


Les GBA d'occaz ont souvent beaucoup servies et sont très rayées. On trouve des reproductions de coques pas chères, on va en profiter pour personnaliser un peu plus notre GBA. Il y a un grand choix de couleurs disponibles pour la coque et les boutons.

La coque est livrée avec la visserie, un jeu de boutons gris, un écran en plastique cheap et un autocolant pour le numéro de série comme à l'origine. La qualité du plastique et du moulage est vraiment bluffante, à croire que c'est le même fournisseur que pour celles d'origine :


En complément, j'ai prit un jeu de boutons transparents, vraiment pas cher mais 7 bonnes semaines d'attente :D Comme la coque, la justesse de ces reproductions est bluffante (pas comme PSP où il faut ajuster ou forcer).


Le montage est simple, il y a peu de pièces et de vis. On a grand choix de couleurs, on peut se faire une GBA bien personnalisée, rouge et noir transparent pour moi :D Il manque les caoutchoucs "start", "select" et sous les boutons A, B et la croix directionnelle : j'ai vu que l'on en trouvait de couleur, je vais en commander un jeu en rouge :)


Ecran rétro éclairé


La GBA de base (non SP quoi) est bien plus ergonomique que sa cousine pliable mais l'écran est vraiment une bouse sans nom. On ne voit strictement rien ! Un mod très très populaire est de remplacer l'écran par un modèle rétroéclairé provenant de la version SP AGS-101. Il y a quelques années, on trouvait ces écrans pour une trentaine d'euros max mais les prix ont flambés récemment (45 à 55 euros !) : La seule usine les produisant semblant avoir gonflé ses prix vu la forte demande. Deux exemples de réalisation avec cet écran :
www.youtube.com/watch?v=TMbJz9gSEC8
www.gamopat-forum.com/t89339-tuto-gba-backlight

Une alternative un peu moins répandue car récente, est d'utiliser une dalle IPS, on trouve un kit quasi plug and play pour moins de 35 euros. L'écran est un poil plus grand que celui d'origine, la résolution est deux fois plus élevée : On a plus le même grain d'image qu'un GBA SP, ça peu rebuter les puristes. La marque qui le commercialise s'appelle funnyplaying, on en trouve sur aliexpress pour 33 euros livré. L'écran est livré dans une petite boite en plastique façon flycase, très sympa :


Le kit est complet et plug and play, la vitre est de très bonne qualité (en verre) et prévue pour l'écran IPS qui est un peu plus grand que l'orgine. Tout est fourni même les 3 petits fils à souder pour piloter la luminosité de l'écran :


Il faut adapter la coque car l'écran est plus grand d'environ 1mm de chaque coté. La modif de la coque est la plus longue et chiante étape d'install de ce mod. J'ai ressorti ma "Dremel" LIDL que je n'utilise jamais, les petites meules coniques font bien le boulot. Le guide de funnyplaying est plutôt complet :
funnyplaying.com/blogs/gameboy-advance-news/gba-ips-lcd-relative-centering-installation-tutorial



A noter, qu'il semble très compliqué de centrer l'écran, chez moi il est décalé de 1 mm vers la droite (quand on a la GBA de face). Donc par rapport au guide, je dirais qu'il faut d'abord mettre la vitre en premier. Puis ajuster l'écran jusqu'à que se soit parfaitement centré (il faut allumer la GBA, car tout l'écran n'est pas utilisé). Une fois l'ajustement OK, bien dépoussirer et enelver les traces de doigts, puis coller avec le double face 3M fournit.

Une fois l'écran fixé sur la coque avant, on va pouvoir souder les 3 ptis fils qui serviront à piloter la luminosité de la dalle IPS. Les fils sont fins mais plutôt faciles à souder sur la carte mère. Je préconise de les souder sur la nappe à 180° de ce que j'ai fait sur la photo ci dessous, ça sera plus propre lorsqu'on refermera la coque :


Everdrive


Je me suis comandé le EZ flash Omega qui avait des retours pas mal et surtout qui était le moins cher. Ca à la même forme qu'une cartouche GBA, à la différence qu'il y a une petite fente sur la droite pour insérer une micro SD.


Super simple d'usage : on formate la SD en FAT32, on copie les fichiers .gba à la racine, on met la SD dans le EZ flash, on démarre la GBA, ça marche. J'ai prit une 16Go que j'avais en stock, je pense qu'il n'est pas utile de prendre plus gros car les jeux pèsent pas bien lourd sur GBA (le plus gros que j'ai vu c'est 32Mo, en moyenne 16Mo)


Contrairement à l'émulation, ici on a aucun problème avec les roms GBA puisqu'il s'agit du matériel natif. Des roms qui ne tournaient pas bien sur la PSP, sont parfaitement jouable sur la GBA (genre le RPG Mario golf).


Reproductions


Je voulais me prendre au moins un ou deux "vrais" jeux en plus de l'everdrive mais c'est vraiment très très cher (les cartouches megadrive à coté c'est donné). On trouve sur ebay ou leboncoin, des cartouches seules autour des 12 euros mais il semblerait que se soit toutes des reproductions. N'étant pas prêt à claquer 50 balles pour un jeu GBA sans boite, je me suis amusé à commander ces fameuses reproductions sur aliexpress (celles vendues 12 balles sur leboncoin sont à 3.5 sur aliexpress ....). Extérieurement, c'est bluffant, on dirait des cartouches officielles. Il faut les ouvrir pour découvrir la supercherie !

A gauche, une vraie cartouche (composant MX) et à doite une reproduction chinoise avec le rond noir typique (un chips recouvert de résine) :


Bonne alternative à l'everdrive, si on veut baisser le coût total de la GBA moddée, comptez entre 3.5 et 5 euros la cartouche de reproduction. Bon courage si vous voulez des bons jeux en version originale, les prix sont vraiment délirants.


Batterie et usb


Piquer les piles d'un autre appareil pour sa console portable, ça rappelle plein de souvenirs mais ça devient dur de trouver des appareils marchant encore à pile :D Comme on se fait une GBA au gout du jour, il lui faut sa batterie rechargeable par USB !

Je n'ai pas finalisé le projet, il me restait la partie batterie à faire. A priori, la GBA est très tolérante niveau tension d'entrée et une batterie 3.3V passe facile. L'article est bloqué depuis février, je décide de le publier sans la partie batterie et recharge par USB, peut être un futur article.


Conclusion


Les jeux et consoles Nintendo anciens sont vraiment hors de prix, une GBA d'occaz en état moyen vaut autant qu'une PSP, voir qu'une Vita o_O Néanmoins, je pense que ça vaut le coup de se construire une petite GBA avec écran rétro-éclairé si on fait l'impasse sur les jeux originaux (laissons les aux collectioneurs), l'everdrive est bien suffisant et ouvre la porte à de très très nombreux titres cultes et encore tout à fait plaisant à jouer aujourd'hui.

La simplicité de la console (une carte-mère, un écran, des boutons) et la qualité des pièces d'échange donnent une construction très aisée, rien à voir avec le remontage d'une PSP :D Je n'ai pas encore fait le mod pour la batterie mais il faut avouer que les piles partent plutôt vite. Il y a donc encore du bricolage à faire, pour ce mod mais aussi j'aimerai tester l'écran de l'AGS-101 sur une autre GBA (j'ai eu du bol d'acheter une seconde GBA pour 25 euros avec Advance Wars original, le jeu seul en vaut déjà au moins autant ...).

Bon, je crois que la GBA essaye de me passer un message :D Je vous laisse, je retourne sur ma toiture ...

2 months ago

AlphaBiere - Jul 08

Recette 19 litres Schwarzbier (Dark Lager)

  . chwarzbier ou la Pilsner noire. Style allemand de fermentation basse le plus foncé que l’on peut trouver, comparable à une Munich Dunkel en plus foncée, plus sèche et avec moins de corps, mais surtout des touches rôties plus prononcées. . . Pour les houblons, pas de surprise on utilisera des houblons nobles allemands […]

L’article Recette 19 litres Schwarzbier (Dark Lager) 2 months ago

Temps de lecture : 4 minutes

 

.

Schwarzbier ou la Pilsner noire. Style allemand de fermentation basse le plus foncé que l’on peut trouver, comparable à une Munich Dunkel en plus foncée, plus sèche et avec moins de corps, mais surtout des touches rôties plus prononcées.

.

Pour la Schwarzbier on utilise du Munich et/ou du Pilsner avec une subtile dose de roasted comme les malts Carafa. Le but est d’avoir une touche rôtie sans pour autant que ça ressemble à un Porter fermenté avec une levure de lager

.

Pour les houblons, pas de surprise on utilisera des houblons nobles allemands pour obtenir une amertume épicée et florale qui se prolonge en fin de bouche.

L’aspect fermentaire étant primordial pour la Schwarzbier comme pour les autres styles de fermentation basse, retrouvez quelques conseils utiles pour le brassage des lagers.

.

.

.

Profil de brassage

.

  • Taille du brassin : 21 litres (19 litres en bouteille)
  • Densité initiale : 1.048
  • Densité pré-ébullition : 1.044
  • Densité finale : 1.012
  • Efficacité : 70%
  • Méthode : 19 Litres BIAB sans rinçage
  • Amertume : 28 IBU
  • Couleur : 60 EBC
  • Alcool (%) : 4.8 %
  • Durée d’ébullition : 90 minutes
  • Température d’empâtage : 66°C (151°C)
  • Température de fermentation : 10°C (50°F)

.

. Recette

.

  • 4kg  Malt Pilsen (74,1%)
  • 1kg Malt Munich (18,5%)
  • 400g Malt Carafa III (7,4%)

.

  • 40g Hersbrucker (AA 4,0%) 90′         (22 IBU)
  • 30g Hersbrucker (AA 4,0%) 10′            (3,5 IBU)
  • 30g Hersbrucker (AA 4,0%) 1′         (3 IBU)

.

  • 11g Fermentis SafLager German Lager S-189
L’équivalent en levures liquides à la S-189 recommandées pour le brassage d’une Schwarzbier sont Wyeast 2206 Bavarian Lager,   Wyeast Pilsen Lager 2007 et White Labs WLP830 German Lager. La levure équivalente en levure sèche est la Fermentis SafAle S-189.

.

Empâtage

.

  1. Porter 32 litres d’eau à la température de 68° (154°F). Ajouter le grain et remuez vigoureusement afin de ne pas avoir de boules de malt sèches. Couper le brûleur, mettez le couvercle et laissez reposer à 66°C (154°F) pendant 60 minutes.

Le volume pré-ébullition est revu à la hausse afin de tenir compte de l’ébullition de 90 minutes à la place de 60 minutes. Une ébullition plus longue permet d’éviter tout risque de faux-goût lié au diméthylsulfure (DMS) dans la bière

.

  1. Ensuite il faut procéder au “mash out” : remettez le brûleur en route jusqu’à atteindre une température de 77 degrés et remuez pendant 5 minutes.

.

Le « mash out » consiste à augmenter la température après l’empâtage entre 75 et 77°C (167°F – 170°F) afin de stopper l’action des enzymes. Il permet ainsi de figer le ratio entre sucres fermentescibles et sucres non fermentescibles dans le moût.

.

  1. Retirez le sac et laissez-le s’égoutter au-dessus de la cuve. Vous pouvez utiliser le couvercle afin de presser le sac pour extraire un maximum de liquide du moût.
  2. Vérifiez que la densité pré-ébullition est correcte. La densité pré-ébullition devrait être de 1.035 pour 31 litres de moût. Si tout se passe bien, notre densité post-ébullition sera de 1.048 pour un volume de 21 litres.

.

Ébullition

.

  1. Mettez le brûleur au maximum afin de porter le moût à ébullition, puis démarrez le chronomètre. Ajoutez alors les houblons amérisants comme indiqué sur la recette.
  2. Pendant l’ébullition, préparez de quoi nettoyer et désinfecter le fermenteur.
  3. Juste avant la fin de l’ébullition, plongez votre refroidisseur dans le moût avant de le stériliser. Si vous n’avez pas de refroidisseur, remplissez la baignoire d’eau et de bouteilles d’eau congelées.
  4. Après la fin de l’ébullition, vérifiez la densité . Notre densité post-ébullition pour cette recette est de 1.048 pour 21 litres de moût.
  5. Nettoyez vigoureusement votre seau de fermentation, dame-jeanne ou fermenteur ainsi que le couvercle et le barboteur.

.

 Ensemencement

.

  1. Une fois que le moût est à la température indiqué sur le sachet de levure, ouvrez le seau. Il s’agit du moment où le risque d’infection est le plus grand, donc tout ce qui va rentrer en contact avec le moût refroidi doit être parfaitement nettoyé.
  2. Aérez le moût en le remuant vigoureusement avec la cuillère en inox préalablement désinfectée.
  3. Ensemencez en introduisant les levures Fermentis SafLager German Lager S-189. Utilisez une paire de ciseaux également nettoyée pour ouvrir le sachet.
  4. Une fois les levures introduites, fermez le couvercle. Secouez ensuite le fermenteur pendant quelques minutes afin d’oxygéner au maximum le moût.
  5. Remplissez le barboteur d’un mélange d’eau et de percarbonate de sodium puis fixez le dans le couvercle. Placez le fermenteur dans une pièce ou la température est à 10°C (32°F) pour une durée de 14 jours minimum.

.

. La fermentation est terminée lorsque la densité finale est stable pendant 3 jours d’affilée. Vérifiez donc votre densité : pour cette recette la densité finale doit être de 1.012.

.

Mise en bouteille

.

  1. Placez le fermenteur en hauteur, sur une table par exemple. Si le moût est secoué durant le transport, laissez le immobile quelques temps afin que le particules puissent se redéposer au fond du seau.
  2. Nettoyez tout ce qui va rentrer en contact avec la bière : le deuxième seau de resucrage, auto-siphon, tuyaux, bouteilles, capsules, fûts, tige d’embouteillage.
  3. Faites un sirop de sucre en dissolvant 100g de sucre de table (soit 5,2g/litre) dans un peu d’eau chauffée à la casserole. Ajoutez-le sirop de sucre dans le second seau.

.

La quantité de sucre à ajouter pour la refermentation en bouteille dépend du style de bière et de la température de fermentation. Pour obtenir une carbonatation idéale vous pouvez vérifier la quantité de sucre à ajouter à l’aide d’un calculateur.

.

4. Si vous utilisez un auto-siphon, placez le bout du tuyau dans la cuve d’embouteillage et amorcez l’auto-siphon en pompant une ou deux fois dans la cuve située en hauteur. Si vous n’utilisez pas d’auto siphon parce que votre seau est muni d’un robinet, nettoyez simplement l’extrémité du robinet de la cuve placée en hauteur et fixez un tuyau stérilisé vers la cuve d’embouteillage placée au sol

5.Transférez tout le liquide jusqu’à atteindre la couche de sédiments, le lit de levures appelé la lie. Laissez la lie dans le seau, elle pourra resservir pour un futur brassin.

6.Une fois pleine, placez la cuve d’embouteillage sur la table et fixez la tige d’embouteillage. Remplissez les bouteilles une à une, une fois que le liquide atteint l’extrémité du goulot, à la limite du débordement. La tige d’embouteillage va laisser l’espace idéal nécessaire entre la bière et la capsule.

7.Capsulez chaque bouteille avec votre capsuleuse. Si vous utilisez comme moi des bouteilles à bouchons refermables, fermez simplement le bouchon mécanique. Vous pouvez entourer le goulot de ruban adhésif si vous avez un doute sur l’étanchéité de vos bouteilles à bouchon mécanique.

Laissez votre Schwarzbier en bouteille pendant 15 jours. Cette phase dite de la refermentation en bouteille ou carbonatation doit durer au minimum 14 jours afin que la bière soit bien pétillante.

La quantité finale mise en bouteille pour cette recette est de 19 litres.

.

Sources 

beerandbrewing.com/make-your-best-schwarzbier/

Schwarzbier: The Black Beer Hiding Behind The Scenes

.

L’article Recette 19 litres Schwarzbier (Dark Lager) est apparu en premier sur Alphabiere.

2 months ago

Brasserie du Vallon - Jun 27

Pâtissière V8 – Bière brune à l’avoine et houblon Barbe Rouge d’Alsace – 6.5%alc – Brassin n°29 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Bière en cours de refermentation en bouteille… (disponible courant août 2020)   Pâtissière, bière brune/noire houblonnée mais peu amère ! De tous mes concepts de recettes brassés au fil des années, je dois bien avouer que c’est la Pâtissère ma préférée. À la frontière entre bière brune chocolatée et bière noire torréfiée, mais toujours peu 3 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Bière en cours de refermentation en bouteille… (disponible courant août 2020)   Pâtissière, bière brune/noire houblonnée mais peu amère ! De tous mes concepts de recettes brassés au fil des années, je dois bien avouer que c’est la Pâtissère ma préférée. À la frontière entre bière brune chocolatée et bière noire torréfiée, mais toujours peu amère […]

Découvrir la suite : Pâtissière V8 – Bière brune à l’avoine et houblon Barbe Rouge d’Alsace – 6.5%alc – Brassin n°29 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

3 months ago

Carnet d'un brasseur - Jun 17

Comment brasser une bonne Lager ?

Cliquez ici pour pour être sûr de brasser une bonne Lager : définition, les 5 conseils à connaître et ma recette pour brasser chez vous !

L’article Comment brasser une bonne Lager ? est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

3 months ago

Cliquez ici pour pour être sûr de brasser une bonne Lager : définition, les 5 conseils à connaître et ma recette pour brasser chez vous !

L’article Comment brasser une bonne Lager ? est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

3 months ago

AlphaBiere - Jun 11

Une pinte avec Yuva, brasseur chez Hespebay (SPB)

L’article Une pinte avec Yuva, brasseur chez Hespebay (SPB) est apparu en premier sur Alphabiere.

3 months ago
Temps de lecture : 7 minutes

 La brasserie Hespebay – Société Parisienne de Bière (SPB)  – est située à Groslay dans le 95.

 

Simon : Parle-nous de ton parcours, as-tu été brasseur amateur avant de devenir pro ?

 

Yuva : Oui, premier brassin dans un atelier découverte ici à Paris suivi de quelques brassins à la maison. Je brassais des AIPA et des Pale Ale principalement. C’est ce qui m’a ouvert l’esprit sur l’éventualité d’une reconversion professionnelle, je travaillais dans l’informatique. Suite à une nouvelle mésaventure j’ai décidé de tout arrêter, de prendre le temps de réfléchir et je suis parti en Angleterre. J’ai bu pas mal de bonnes bières, discuté avec des bartenders, fais un beer festival à Bristol et j’ai fini par me dire : c’est ce que j’ai envie de faire, le but étant à terme de sortir du salariat. A mon retour je me suis inscrit à la formation de brasseur.

 

S : Quelle formation de brasseur as-tu choisi ?

 

Y : J’ai fait celle de l’IFBM en 2019 à Nancy pour une raison de choix de dates. Je voulais m’inscrire à La Rochelle mais ça aurait impliqué de m’inscrire  à la session suivante de 2020 et je voulais pas attendre.

 

S : Quelles sont les différences entre Nancy et La Rochelle selon toi ?

 

Y : Celle de La Rochelle existe depuis plus longtemps et elle me semble plus académique, la formation est plus longue. Après elle délivre un DU (diplôme universitaire). Celle de Nancy il me semble que c’est une simple attestation. À l’IFBM la durée de la formation était 3 semaines et on l’a fait en 2 semaines avec un gros volume horaire, on commençait à 7h30 et on finissait à 21h. Pas mal de participants sont envoyés par des entreprises et ne peuvent pas être libérés 3 semaines c’est pour ça donc l’IFBM propose un parcours plus dense.

 

 

 

♦♦

“Grêve générale”, une table beer à 2,5%

 

 

S : Combien d’heures dure la formation de l’IFBM ?

 

 

Y : Officiellement c’est 70 heures, mais en réalité c’est beaucoup plus, tu rajoutes 30 heures. Je dirais 100-110 heures sur deux semaines. Honnêtement je dirais 80% de ce que je sais aujourd’hui vient de la formation IFBM. Après c’est pas forcément que les connaissances, mais plutôt que la dynamique de la formation te sert de tremplin pour passer de l’autre côté.

 

 

 

 

 

 

“Honnêtement je dirais que 80% de ce que je sais aujourd’hui vient de la formation IFBM. Après c’est pas forcément que les connaissances, mais plutôt que la dynamique de la formation te sert de tremplin pour passer de l’autre côté.”

 

 

 

 

 

Y : Et par rapport aux ouvrages US de référence sur le brassage ?

 

 

Y : Je me dis j’aurais pu trouver ces connaissances dans les livres, mais j’en aurais eu pour 3 ans. C’est comme une formation accélérée et condensée que tu digères ensuite.

 

 

S : Tu as fait des stages en brasserie ensuite ?

 

Y : Oui j’ai fait des stages ensuite à la Brasserie de l’Etre puis chez Parisis. Ensuite j’ai également travaillé à la Paname Brewing Company.

 

S : Est-ce que tu peux nous parler de cette bière ?

 

Y : C’est une bière de blé au thym et au Foin de Crau. Ce qu’on appellerait vulgairement une blanche. En fermentation à haute et fermentation lactique. On divise le moût en deux, une partie qu’on refroidit et qu’on envoie directement en  fermenteur. Et l’autre qu’on refroidit à 80°C. On met un peu de blé dedans et on profite des bactéries lactiques présentes sur l’écorce du grain.

 

 

 

♦♦

“Aburde Paradis”, la Wheat Beer infusée au foin

 

S : Parle nous des collaborations passées ou à venir de la brasserie Hespebay

 

 

 

Y : On a fait une collab’ récemment  qui va bientôt sortir en format can. Une bière trappiste qu’on a brassée au début du  confinement avec Coconino, une brasserie dans le 91.

 

 

 

S : Quels conseils tu donnerais à des amateurs qui veulent se lancer en pro ?

 

 

 

Y : Je leur donnerais un conseil qu’on m’a donné à moi et que je trouve pertinent. C’est de prendre de l’expérience avant de se lancer en pro, par le brassage amateur par exemple. Pour moi le chemin naturel c’est t’es d’abord brasseur amateur et puis au moins tu fais école d’agro ou une formation pour passer pro. Ensuite il faut discuter avec beaucoup de brasseurs, il faut en rencontrer plein, leur demander quels sont les travers du métier pas juste leur demander si c’est difficile. C’est difficile on sait, mais leur demander des choses précises en fonction de ton projet. Par exemple j’ai discuté avec des brasseurs quand j’ai évoqué l’idée de me lancer, de monter mon entreprise. Ils m’ont tous dit, sans exception, de ne pas se lancer seul.

 

 

 

 

 

 

“Il faut discuter avec beaucoup de brasseurs, en rencontrer plein, leur demander quels sont les travers du métier. Ne pas juste leur demander si c’est difficile. C’est difficile on sait, mais leur demander des choses précises en fonction de ton projet.”

 

 

 

 

 

 

S : Tu penses que c’est pas jouable de se lancer seul ?

 

 

 

Y : Pas forcément, mais chaque cas est différent, donc il suffit pas de dire « je connais tel brasseur qui travaille seul », car tu sais pas les spécificités derrière qui rendent son business viable. Par exemple si on prend Rémi de la  Fabrique des Grô à Nancy, tu pourras pas transposer ce modèle à une brasserie comme Hespebay parce que sinon tu vas te retrouver à payer des milliers d’euros de loyer par mois.

 

 

 

♦♦

Avec Yuva (droite) à la Paname Brewing Company

 

S : Tu parles de la fabrique des Grô à Maxéville ? Ils organisent des concerts avec des groupes locaux directement dans la brasserie je trouve le concept cool.

 

 

 

Y : On a visité leur brasserie quand j’étais à l’IFBM. Oui, des concerts et des food trucks c’est assez sympa. Donc ouais pour finir je dirais, rencontrer des brasseurs, faire des stages, la plupart des brasseurs sont accessibles.

 

 

 

S : Si tu devais brasser une bière avec un seul houblon et un seul malt, tu choisirais quoi ?

 

 

 

Y : Du Marris Otter sans hésiter. Parce que c’est un malt de base qui t’apporte quand même ce petit côté biscuit et rond, sans un être un malt caramel. Aussi parce qu’une bière c’est avant tout du grain, et le reste vient en complément pour agrémenter les céréales.

 

 

 

S : Et en houblon dans ta SMASH ?

 

 

 

Y : Nelson Sauvin.

 

 

 

S : Ah donc tu aimes le goût de la céréale mais il faut quand même que ce soit tropical ?

 

 

 

Y : En fait je trouve qu’il a un côté tropical mais qui n’est pas aussi franc que du Citra par exemple. C’est plus complexe, je lui trouve un petit côté terreux, je sais pas si c’est le bon qualificatif. Il rajoute de la richesse.

 

 

 

S : Est-ce que tu penses que de manière générale le mouvement craft français essaye d’innover ou est-ce qu’on suit les tendances US ?

 

 

Y : Je pense que comme dans  beaucoup de domaines maintenant tout est un peu confondu, à part les anglais avec leur bitter et la real ale, ou la Belgique bien sûr. Sinon Italie, Espagne et les autres suivent les américains puisqu’ils sont devenus la référence pour le renouveau de la bière artisanale. Tous les livres sur le brassage viennent de chez eux, les techniques également. En France la bière ne fait plus partie du terroir, elle en a fait partie mais ça a été mis en sommeil par rapport au vin. En revanche je pense qu’on a beaucoup de potentiel et je suis convaincu que dans pas longtemps, comme pour la bouffe, on sera meilleurs que les américains.

 

 

 

 

“Je pense qu’on a beaucoup de potentiel et je suis convaincu que dans pas longtemps, comme pour la bouffe, on sera meilleurs que les américains.”

 

 

 

 

S : Les grosse double NEIPA, double dry hop (DDH), ça t’inspire ?

 

 

 

Y : Ca m’horripile je pense que c’est n’importe quoi, que la bière a pas vocation à jouer ce jeu du marketing à outrance, cette surenchère. Pour moi la bière est une boisson beaucoup plus simple, pas dans le sens facile à produire car La bière est une boisson complexe à produire ; mais je pense que moins il y a d’ingrédients, mieux c’est. Donc oui les appellations type TDH, triple dry hop, pour que ça claque, je trouve ça injustifié.

 

 

 

S : Tu évoques le terroir, tu penses quoi des houblons alsaciens de chez Cophoudal ?

 

 

 

Y : J’aime bien, pour brasser des bières belges justement. On fait des excellentes bières Saison avec leur houblon, j’arrive pu à prononcer le nom, le Strisselspalt. Ca apporte de la fraîcheur et un côté rustique.

 

 

 

S : C’est fin et épicé, un peu comme le Saaz et les variétés de houblons nobles ?

 

 

 

Y : Oui on utilise aussi le Tettnang, ça apporte le petit côté terreux dont je parlais tout à l’heure. Dans le sens rustique, type Farmhouse Ale.

 

 

 

S : Pour finir, une bière sympa que tu as bu récemment ?

 

 

 

Y : Une IPA américaine sans alcool, de chez Demory.

 

 

 

S : Danke Schöne Iuva, merci pour ton temps.

 

L’article Une pinte avec Yuva, brasseur chez Hespebay (SPB) est apparu en premier sur Alphabiere.

3 months ago

Brasserie du Vallon - Jun 04

Hydromel au miel de tilleul d’Alsace – pétillant – 7,5%alc – Lot n°012 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Hydromel en cours de fermentation… (disponible courant août 2020)     Un hydromel pétillant, frais et puissant ! Le miel de tilleul est vraiment idéal pour l’hydromel, c’est mon préféré du moment, car il développe des saveurs vraiment uniques, à la fois fraîches et florales, bien équilibrées entre élégance et puissance. Son goût 4 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Hydromel en cours de fermentation… (disponible courant août 2020)     Un hydromel pétillant, frais et puissant ! Le miel de tilleul est vraiment idéal pour l’hydromel, c’est mon préféré du moment, car il développe des saveurs vraiment uniques, à la fois fraîches et florales, bien équilibrées entre élégance et puissance. Son goût fort ne […]

Découvrir la suite : Hydromel au miel de tilleul d’Alsace – pétillant – 7,5%alc – Lot n°012 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

4 months ago

LABROWAR - Sep 08

The Alchemist - Focal Banger... La recette de la star du Vermont

♦Il y a quelques temps j'ai eu la chance de pouvoir me procurer le fameux trio de la brasserie The Alchemist (Heady topper, Crusher et Focal Banger)
J'avais posté d'ailleurs la dégustation de la Crusher.
Apres comparatif entre ces trois légendes houblonnées, c'est sue la Focal Banger que je déverse toutes mes éloges, elle se terre dans l'ombre de sa grande sœur la Heady Topper mais pour être 12 days ago
♦Il y a quelques temps j'ai eu la chance de pouvoir me procurer le fameux trio de la brasserie The Alchemist (Heady topper, Crusher et Focal Banger)
J'avais posté d'ailleurs la dégustation de la Crusher.
Apres comparatif entre ces trois légendes houblonnées, c'est sue la Focal Banger que je déverse toutes mes éloges, elle se terre dans l'ombre de sa grande sœur la Heady Topper mais pour être bref je la trouve un peu plus légère mais plus fruitée. 
L'assemblage de houblon gagnant est (une fois de plus) Citra et Mosaic.Cette recette n'est pas spécialement difficile à brasser mais pour un résultat impeccable il est toujours primordial de mettre l'accent sur la qualité et la fraîcheur des matières premières!
Avec ces houblons vous ne devriez pas avoir de gros doutes sur la qualité car ils sont tous deux protégés et tracés par contre attention a la qualité de leur conservation et a leur date de récolte.
Si vous avez des restes de houblon après vos séances de brassage pensez a bien les conserver, vous pouvez lire mon article à ce sujet.
Comme d'habitude je vous donne la recette ainsi que le PDF téléchargeable et le XML intégrable à votre équipement de brassage préféré ;-)La recette de la Focal Banger de la Brasserie The Alchemist
Télécharger le PDF de la recette de la Focal Banger iciTélécharger le XML de la recette de la Focal Banger ici
♦♦




12 days ago

MES BIERES A LA REUNION - Sep 01

Imperial Stout Avoine Cassis Açaï

IMPERIAL STOUT CASSIS AÇAÏ


DI 1080 40l DF 1015

5,50 kg MM Best Pale Bio (9,0 EBC) Grain 31,0 %
5,50 kg MM Dingemans Maris Otter (6,0 EBC) 31,0 %
1,50 kg Chateau Oat Avoine (3,0 EBC) Grain 8,5 %
1,00 kg MM Best Munich 25 (25,0 EBC) Grain 5,6 %
0,77 kg MM Best Fumé (6,0 EBC) Grain 4,3 %
0,50 kg Chateau Biscuit 19 days ago

IMPERIAL STOUT CASSIS AÇAÏ


DI 1080 40l DF 1015

5,50 kg MM Best Pale Bio (9,0 EBC) Grain 31,0 %
5,50 kg MM Dingemans Maris Otter (6,0 EBC) 31,0 %
1,50 kg Chateau Oat Avoine (3,0 EBC) Grain 8,5 %
1,00 kg MM Best Munich 25 (25,0 EBC) Grain 5,6 %
0,77 kg MM Best Fumé (6,0 EBC) Grain 4,3 %
0,50 kg Chateau Biscuit maxi 25% (50,0 EBC) 2,8 %
0,50 kg Chateau Cara Gold 120Ebc (120,0 EBC) 2,8%
0,50 kg Chateau Roasted Barley (1200,0 EBC) 2,8 %
0,50 kg Chateau crystal maxi 20% (150,0 EBC) 2,8 %
0,35 kg Chateau Café (500,0 EBC) 2,0 %
0,33 kg Chateau Smoked (8,0 EBC) 1,9 %
0,32 kg Black (1400,0 EBC) Grain 1,8 %
0,28 kg Special B Malt (280,0 EBC) 1,6 %
0,18 kg Chateau chocolat maxi 7% (900,0 EBC) 1,0 %

45,00 g Magnum [11,50 %] - 1er jus (First Wort) 80,0 min 26,2 IBUs -
25,00 g Columbus (Tomahawk) [12,50 %] - 1er jus (First Wort) 60,0 min 15,0 IBUs -
37,00 g Northern Brewer [8,50 %] - ébullition 90,0 min 14,7 IBUs -
40,00 g East Kent Goldings (EKG) [5,00 %] - ébullition 10,0 min 3,2 IBUs -
35,00 g Saaz [4,00 %] - ébullition 10,0 min 2,2 IBUs -
25,00 g Styrian Goldings [5,50 %] - ébullition 10,0 min 2,2 IBUs -
1,4 pkg London Ale III (Wyeast Labs #1318) [124,21 ml] - -
1,0 pkg London Ale (White Labs #WLP013) [35,49 ml] Levures 28 -
Est Original Gravity: 1,086 SG
Est Final Gravity: 1,024 SG
Estimated Alcohol by Vol: 8,4 %
Bitterness: 63,4 IBUs
Est Color: 97,1 EBC

Fermentation 1/2 du brassin avec London III et 1/2 avec WLP013

Certains vont trouver que j'ai mi beaucoup de malts cara, la raison : faire de la place de malts un peu anciens suite à l'arrivée de notre commande groupée, idem pour le malt café et le fumé de Château vieillissants

J'ai séparé en secondaire 11L auquel j'ai ajouté 1Kg de framboises surgelés, sympa mais c'est trop à mon goût, comme c'est un style qui peu vieillir attendons encore un peu
Séparation de 4l auquel j'ai ajouté 300g d'açaï surgelé, c'est le fuit d'un palmier très courant au Brésil dont il est originaire, tel que ce n'est pas très bon, dans le stout c'est assez sympa avec des notes de fruits rouges et une petite astringence. L'açaï se trouve aussi en poudre dans les magasins bio au rayon super-aliments

Pour la partie sans fruits l'avoine apporte une rondeur intéressante mais il manque à mon goût de malts torréfiés, une bière sympa que l'on va laisser dans un coin le temps de s'affiner

19 days ago

Carnet d'un brasseur - Aug 21

Recette bière triple trappiste

cliquez ici si vous souhaitez savoir ce qu'est une bière triple trappiste et comment en brasser

L’article Recette bière triple trappiste est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

30 days ago

cliquez ici si vous souhaitez savoir ce qu'est une bière triple trappiste et comment en brasser

L’article Recette bière triple trappiste est apparu en premier sur Carnet d'un brasseur amateur.

30 days ago

LABROWAR - Aug 14

C'est au tour de BrewMonk d'agrandir sa gamme avec le Titan


Chez les constructeurs de cuves de brassage automatisées dédiées au brasseur amateur, la concurrence se durcit et les candidats au matchs ne manquent pas!

Brewmonk qui traînait son image d’équipement low cost est un bel exemple de réussite et continue à évoluer de façon qualitative. 

La marque propose aujourd'hui une nouvelle version de son best seller plus volumineu 1 months ago


Chez les constructeurs de cuves de brassage automatisées dédiées au brasseur amateur, la concurrence se durcit et les candidats au matchs ne manquent pas!

Brewmonk qui traînait son image d’équipement low cost est un bel exemple de réussite et continue à évoluer de façon qualitative. 

La marque propose aujourd'hui une nouvelle version de son best seller plus volumineuse avec un volume total de 70 litres et un grain bill de 18kg.

Ce qui est intéressant avec cette version c'est son malt pipe ajustable qui permet de brasser de petites quantités contrairement a certaines autres marques ou il est nécessaire d'acheter un malt pipe réduit celui ci est téléscopique, un très bon point pour cette cuve!

La puissance est elle aussi généreuse avec 3000w réglables par pas de 100w et un thermostat précis au 0.1° près.

Du coté de la gestion électronique, on retrouve la possibilité d'enregistrer des recettes et de gérer des alarmes de brassage.

Le filtrage est de type bazooka, il a déjà fait ses preuves, on ne change pas une équipe qui gagne!

On retrouve le système de recirculation avec tuyau transparent et gradué ce qui simplifie la gestion du brassage.



Une petite remarque a propos du Brew Monk Titan: 

En regardant un peu plus près, je m’aperçois que le couvercle du Brew Monk Titan n'est pas le couvercle en verre qui équipe le Brew Monk Classique ni le Brew Monk Magnus mais ressemble plutôt étrangement au couvercle en inox du fermenteur Brew Monk.... vous avez aussi remarqué les crochets de maintien du couvercle pour le plaquer a la cuve? Brew monk ne préparerait pas un simple joint pour utiliser la cuve en fermenteur? en tout cas c'est un bricolage facile à réaliser et qui permet de disposer d'un fermenteur inox a moindre frais, d’économiser de la place et d’éviter un transfert inutile... cette option est a méditer.


Retrouvez les informations de cette cuve comparée à la concurrence dans notre comparatif des cuves de brassage


Dans la famille Brew monk nous avons donc :

Le brew monk Classique avec ses 30 litres

Le Pack Brew Monk + fermenteur

Le fermenteur Inox Brew Monk 30 litres

Le Brew Monk Magnus et ses 45 litres

Et le petit (gros) nouveau Le Brew Monk Titan!


Retrouvez les informations de cette cuve comparée à la concurrence dans notre comparatif des cuves de brassage

1 months ago

Homebrewers.be - Jul 30

BHA Homebrew Festival 2020

L’édition 2020 devrait avoir lieu au Be-Here (à Bruxelles) le 14/11/2020. Sous réserve que ce foutu virus ne soit plus de la partie. Pour ceux qui ne connaissent pas l’endroit, le Be-Here accueille la Brasserie […]

Cet article BHA Homebrew Festival 2020 est apparu en premier sur Homebrewers.be.

2 months ago

L’édition 2020 devrait avoir lieu au Be-Here (à Bruxelles) le 14/11/2020. Sous réserve que ce foutu virus ne soit plus de la partie. Pour ceux qui ne connaissent pas l’endroit, le Be-Here accueille la Brasserie La Source et Fermenthing.

Cette année pas de concours, mais la possibilité à chacun de proposer ses bières. Vous retrouverez les modalités en suivant ce lien.

N’hésitez pas à passer sur le stand du West Homebrew Club, nous comptons proposer 4 bières à la dégustation.

Cet article BHA Homebrew Festival 2020 est apparu en premier sur Homebrewers.be.

2 months ago

Brasserie du Vallon - Jul 13

Hydromel au miel d’acacia d’Alsace – vin plat – 8%alc – Lot n°014 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Recette d’hydromel en cours de conception… (dispo prévue octobre 2020)     Un vin de miel doux et chaleureux Pas de changement par rapport à la version précédente (lot n°009), j’ai décidé une nouvelle fois, pour mettre en valeur la subtilité du miel d’acacia, d’en faire un vin plat, sans bulles. L’objectif étai 2 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Recette d’hydromel en cours de conception… (dispo prévue octobre 2020)     Un vin de miel doux et chaleureux Pas de changement par rapport à la version précédente (lot n°009), j’ai décidé une nouvelle fois, pour mettre en valeur la subtilité du miel d’acacia, d’en faire un vin plat, sans bulles. L’objectif était ici […]

Découvrir la suite : Hydromel au miel d’acacia d’Alsace – vin plat – 8%alc – Lot n°014 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

2 months ago

Brasserie du Vallon - Jul 09

Onctueuse V3 – Bière blanche (au blé), levure « Weizen » et houblon « Ariana » – 5.5%alc – Brassin n°30 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Bière en cours de fermentation en cuve… (disponible fin août 2020) Onctueuse, bière blanche toute en finesse, aux saveurs houblonnées et fruitées    Il s’agit d’une bière blanche aux saveurs franches de houblon et à l’amertume présente sans être excessive. Un unique houblon à été utilisé, avec des saveurs équilibrées à la fois légèr 2 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Bière en cours de fermentation en cuve… (disponible fin août 2020) Onctueuse, bière blanche toute en finesse, aux saveurs houblonnées et fruitées    Il s’agit d’une bière blanche aux saveurs franches de houblon et à l’amertume présente sans être excessive. Un unique houblon à été utilisé, avec des saveurs équilibrées à la fois légèrement fruitées […]

Découvrir la suite : Onctueuse V3 – Bière blanche (au blé), levure « Weizen » et houblon « Ariana » – 5.5%alc – Brassin n°30 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

2 months ago

LABROWAR - Jun 29

Vieillissement en fut bois, brasseries, et méthodes pour le brasseur amateur, on fait le point

La seule limite étant celle de la créativité, les tendances évoluent et nous voyons de plus en plus de bières faisant référence à un vieillissement en fut...

Bière vieillie en fût de chêne, fûts issus de Bourbon, de Rhum, ajout de copeaux, méthodes... On fait le point!

La tendance du vieillissement de la bière en fût n'est pas nouvelle, elle nous arrive de l’Amérique du nord avec toujours 3 months ago

La seule limite étant celle de la créativité, les tendances évoluent et nous voyons de plus en plus de bières faisant référence à un vieillissement en fut...

Bière vieillie en fût de chêne, fûts issus de Bourbon, de Rhum, ajout de copeaux, méthodes... On fait le point!

La tendance du vieillissement de la bière en fût n'est pas nouvelle, elle nous arrive de l’Amérique du nord avec toujours un peu de retard pour les européens...

On trouve donc des bières vieillies dans des fûts de vin, de spiritueux, Porto, Bourbon... tout est essayé étudié et travaillé.

Cette pratique arrivant en France pays du vin, on peut se douter qu'il y aura de beaux mariages, on imagine par exemple une stout vieillie en fut de sauternes, une Barley Wine en fut d'armagnac... Les possibilités sont nombreuses et certains mariages promettent d’être surprenants.

Quel style de bière pour un vieillissement en Fut?Tout les styles de bières se prêtent au vieillissement en fut, de la blanche très légère aux bières houblonnées en passant par les noires torréfiées ainsi que les plus fortes du type Barley Wine.Il n'y a pas de limite à la créativité, la palette de choix est énorme dans l'association du type de bière et d'essence de bois, la durée de vieillissement est aussi une variable intéressante.
--> Une sélection complète de bières Vieillies en fûts bois <--
BA, Oak Aged, Bourbon barrel... comment s'y retrouverVoici une petite liste de termes utilisés et quelques repères :
Barrel Aged : vieillit en futBA : abréviation de Barrel AgedOak : chêneFrench Oak : fûts de chêne issus de domaines viticoles français utilisés une ou plusieurs saisons et chene ayant principalement pour origine l'Allier, les Vosges ou Nevers.American Oak : fûts de chêne américain issus du Missouri, Kentucky, Pennsylvanie ou Ohio.European Oak : variétés de chênes issues de l'Est Europeen, Roumanie, Hongrie, Bulgarie et Russie.Acacia barrel : fut d’acaciaBourbon barrel : seconde vie d'un fut de bourbonRhum barrel : fut de rhumPorto, armagnac,... tout les fûts pouvant avoir une seconde vie et conférer des arômes spéciaux peuvent être utilisés.
Natural, Light, Medium et High Toasted : Correspond au degré de chauffe permettant de fixer les Douelles (planches) ensemble, et de conférer plus d’arômes au bois. ce degré de chauffe est souvent plus important aux US qu'en France.
Les arômes apportés par le bois :Parmi les principaux arômes apportés par une garde au contact du bois nous trouvons :
- La vanille (le chêne américain a souvent une teneur en vanilline plus élevé)- Le grillé (pain grillé)- Le Toasté- Le boisé- La noix de coco (chêne américain)- épices- la torréfaction (café, moka, chocolat)- Amande grillée ( chêne) - clou de girofle Envie de découvrir de très bonnes bières vieillies en fût? Voici une sélection de brasseries qui ont fait leurs preuves. (cliquez sur les images pour acceder a la selection)Gigantic Brewing Company


Une Brasserie Américaine (Portland) qui adore jouer avec le bois, à essayer d'urgence


Barrelhouse brewing company♦
Encore les US avec cette fois ci une jeune brasserie fondée en 2013 à Paso RoblesThe rare barrel♦La Californie est connue pour ses vins et c'est sans doute pourquoi cette brasserie propose des bières vieillies en fut mais seulement des Sour!Almanac Beer Company♦Encore de la Californie en canette, la croisée entre la craft américaine et les barrel aged
Epic Brewing Co♦Goose Island♦
On connait tous cette brasserie qui propose une IPA avec cette fameuse tête d'oie mais on connais moins ses cuvées plus confidentielles vieillies en fûts et qui se retrouvent très souvent dans le top Ratebeer de la catégorie Barrel Aged.
Une brasserie à surveiller car ses cuvées sont souvent très limitées.
La brasserie Goose Island et sa liste de bières disponibles 
en ce moment il y a une petite pépite la cuvée Halia 2017, une saison vieillie en fût de vin avec des pêches blanches.. 
--> Une sélection complète de bières Vieillies en fûts bois <--
Envie de brasser une bière et d'essayer le mariage avec le bois?

En tant que brasseur amateur, il m'est arrivé d'essayer la garde mariée au bois, sans fut... tout simplement avec des copeaux prévus à cet effet.

J'ai fait plusieurs essais sur des stout et barleys avec a chaque fois 2g/ litre avec des copeaux différents et le résultat est surprenant, le bois amène du corps, des arômes et de la complexité à la bière c'est une superbe expérience d'enrichir une recette déjà pratiquée avec ce profil boisé, je vous encourage à essayer!

Vous pouvez varier la quantité de 1 à 5 g par litre et la durée d'infusion pendant la garde.


Voici ma sélection de copeaux de qualité :

- Copeaux de Chêne francais - Natural Untoasted

- Copeaux de Chêne francais - Light Toasted

- Copeaux de Chêne US - Natural Untoasted

- Copeaux de Chêne US - Light Toasted

- Copeaux de Chêne US - Medium Toasted

- Copeaux de Chêne US - High Toasted

- Copeaux de Chêne - Medium Toasted

- Copeaux de Chêne - Cognac

- Copeaux d'Acacia - Medium Toasted

- Copeaux de Chêne - Bourbon

- Copeaux de Chêne - Sherry (oloroso)



3 months ago

Brasserie du Vallon - Jun 23

Hydromel au miel d’acacia d’Alsace – vin plat – 8%alc – Lot n°013 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Hydromel en cours de fermentation… (dispo prévue septembre 2020)     Un vin de miel doux et chaleureux Pas de changement par rapport à la version précédente (lot n°009), j’ai décidé une nouvelle fois, pour mettre en valeur la subtilité du miel d’acacia, d’en faire un vin plat, sans bulles. L’objectif était ici de [&# 3 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Hydromel en cours de fermentation… (dispo prévue septembre 2020)     Un vin de miel doux et chaleureux Pas de changement par rapport à la version précédente (lot n°009), j’ai décidé une nouvelle fois, pour mettre en valeur la subtilité du miel d’acacia, d’en faire un vin plat, sans bulles. L’objectif était ici de […]

Découvrir la suite : Hydromel au miel d’acacia d’Alsace – vin plat – 8%alc – Lot n°013 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

3 months ago

Brasserie du Vallon - Jun 16

Lien Social V1 – Bière rousse à l’épeautre et houblon Strisselspalt d’Alsace – 6.5%alc – Brassin n°28 – 2020

----- Nouvel article ! -----

  Bière en cours de refermentation en bouteille… (disponible début août 2020)   Lien Social, bière blonde cuivrée toute en rondeur, aux saveurs de malt et de levure belge   Brassée avec une généreuse dose d’épeautre pour lui donner un petit arrière gout unique et un corps très rond, cette nouvelle bière se veut chaleureuse, généreuse et [ 3 months ago

----- Nouvel article ! -----

  Bière en cours de refermentation en bouteille… (disponible début août 2020)   Lien Social, bière blonde cuivrée toute en rondeur, aux saveurs de malt et de levure belge   Brassée avec une généreuse dose d’épeautre pour lui donner un petit arrière gout unique et un corps très rond, cette nouvelle bière se veut chaleureuse, généreuse et […]

Découvrir la suite : Lien Social V1 – Bière rousse à l’épeautre et houblon Strisselspalt d’Alsace – 6.5%alc – Brassin n°28 – 2020
(Publié par Quentin - Le Brasseur du Vallon sur le blog Brasserie du Vallon )

3 months ago

MES BIERES A LA REUNION - Jun 07

LICHTENHAINER Bière de blé Allemande fumée et acide

Lichtenhainer 27A au BJCP est une bière Allemande fumée et acide avec une belle proportion de blé entre 30 et 50% et du malt d'orge fumé pouvant aller aussi de 30 à 50%, contrairement à ce que dit le BJCP il semble qu'historiquement il y avait des versions sans blé et certaines avec du pils
Dans mon cas je serais à 45% de blé et 45% de fumé

Cette bière semble oubliée et rare de nos j 3 months ago
Lichtenhainer 27A au BJCP est une bière Allemande fumée et acide avec une belle proportion de blé entre 30 et 50% et du malt d'orge fumé pouvant aller aussi de 30 à 50%, contrairement à ce que dit le BJCP il semble qu'historiquement il y avait des versions sans blé et certaines avec du pils
Dans mon cas je serais à 45% de blé et 45% de fumé

Cette bière semble oubliée et rare de nos jours, je crois avoir lu que son lieu d'origine est dans l'Allemagne orientale ( ex RDA)
J'utilise du fumé de la malterie BestMalz, sur leur site ils disent que l'on peut monter jusqu'à 100% contrairement à celui de Château qui est donné pour 15% maxi

La particularité de cette bière fumée c'est qu'elle est acide mais pas autant qu’une BerlinerWeiss, je pense tabler sur Ph3.8 mais je n'ai pas vraiment trouvé de précisions à ce sujet

Je compte utiliser la méthode du sour kettle en ajoutant une poignée de grains pour acidifier : rinçage, ébu de 10mn, ajout du grain, couverture au contact avec du film alimentaire, maintien au chaud à au moins 36° durant 24 ou 36heures puis ébu et houblonnage traditionnels

Je compte brasser cette bière à la suite de ma Rauchbier demain, la recette étant des plus simple et l’ébullition différée

Voici la recette pour 15L

Batch Size: 15,00 L

1,21 kg Chateau blé (3,5 EBC) Grain 1 45,5 % 0,79 L
1,21 kg BestMalz Fumé (6,0 EBC) Grain 2 45,5 % 0,79 L
0,24 kg BestMalz Munich 25 (25,0 EBC) Grain 3 8,9 % 0,15 L
8,65 g Hallertauer Hersbrucker [4,00 %] - ébullition 80,0 min Houblons 4 7,2 IBUs -
10,82 g Hallertauer Hersbrucker [4,00 %] - ébullition 10,0 min Houblons 5 3,1 IBUs -
1 pkt Levure Kolch
Est Original Gravity: 1,040 SG
Est Final Gravity: 1,010 SG
Estimated Alcohol by Vol: 3,9 %
Bitterness: 10,3 IBUs
Est Color: 8,8 EBC

Levure Kolch car c'est la seule Allemande en ma possession 3 months ago

MES BIERES A LA REUNION - May 31

RAUCHBIER Bière Allemande fumée


Rauchbier ou bière fumée en Allemand 

Ayant 10kg de malt d'orge fumé je compte me lancer dans des territoires inconnus
Se serra une Rauchbier suivie dans la foulée d'une Lichtenhainer, autant la seconde me semble simple autant la première est un peu plus dure étant totalement étranger aux styles Allemands


Voici ce que j'ai concocté durant mes lectures pour 12L seule 4 months ago

Rauchbier ou bière fumée en Allemand 

Ayant 10kg de malt d'orge fumé je compte me lancer dans des territoires inconnus
Se serra une Rauchbier suivie dans la foulée d'une Lichtenhainer, autant la seconde me semble simple autant la première est un peu plus dure étant totalement étranger aux styles Allemands


Voici ce que j'ai concocté durant mes lectures pour 12L seulement car je suis maso mais pas trop

1,00 kg Munich Malt (15,0 EBC) Grain 1 34,6 % 0,65 L
0,75 kg Best Fumé (6,0 EBC) Grain 2 26,0 % 0,49 L
0,45 kg Chateau Munick (25,0 EBC) Grain 3 15,6 % 0,29 L
0,24 kg BEST Melanoidin (BESTMALZ) (70,0 EBC) Grain 4 8,5 % 0,16 L
0,24 kg Dingemans Cara 50 (50,0 EBC) Grain 5 8,5 % 0,16 L
0,12 kg Dingemans Cara 120 (120,0 EBC) Grain 6 4,2 % 0,08 L
0,05 kg Special B Malt (300,0 EBC) Grain 7 1,7 % 0,03 L
0,03 kg Chocolate Rye Malt (492,5 EBC) Grain 8 1,0 % 0,02 L
30,00 g Hallertauer Hersbrucker [4,00 %] - ébullition 60,0 min Houblons 9 21,7 IBUs -
20,00 g Hallertauer Hersbrucker [4,00 %] - ébullition 10,0 min Houblons 10 5,2 IBUs -
1 pkt Levure Kolch Lallemand

Est Original Gravity: 1,051 SG
Est Final Gravity: 1,011 SG
Estimated Alcohol by Vol: 5,3 %
Bitterness: 26,9 IBUs
Est Color: 29,9 EBC
Actual Alcohol by Vol: 4,7 %

25% de malt fumé pour voir et que se soit buvable
Munich 15 et 25 ?
un poil de seigle 500 EBC, j'ai vu que dans ce genre de bière il y a souvent un peu de torréfié, ou chocolat 900EBC
Les caras ....mystère
Le houblonnage ? sinon j'ai du Saaz et du Styrian golding 4 months ago